AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.

Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna
■ Saint ■
|Déesse de la Sagesse|

■ Saint ■|Déesse de la Sagesse|
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 491
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Dieu
Hierarchie : Kamui

Fiches Personnage
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
90/90  (90/90)
MessageSujet: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Ven 24 Juin - 15:47

    • Sur la première page de cette histoire, on peut y voir une lueur bleutée, faible mais piquante. C'est l'espoir, un espoir de fou... l'unique espoir d'un monde enchaîné à la volonté du mal.

    Utopia, lorsqu'on naît entre ses bras sévères rien ne nous semble enviable ... même pas la vie. Pourquoi continuer à ramper ? Cette question éclate souvent dans l'esprit du simple peuple, qui ne comprend pas tout dans cette tyrannie. Même si le soleil brille, réchauffant les corps, les cœurs ne parviennent pas à ressentir la chaleur, la douceur ... tant le quotidien est rempli de peur. Craindre une punition dans le simple fait de respirer, prendre garde à chacun de ses mots, la mort régit le monde, comprenez enfin que cela n'est pas le plus beau des paradis. Utopia ... l'enfer sur Terre. Du bout de son crayon, une jeune enfant dessine un sourire, une expression qu'elle n'arrive pas encore a cerner, que son coeur peine à vouloir ressentir. La vie mérite t-elle d'être vécu lorsqu'on ne peut pas être maître de son existence, de ses faits et gestes, de ses propres pensées ?

    Daenerys est cet enfant qui dessine, cherchant à représenter le bonheur qu'elle dispense avec grande difficulté. L'orphelinat dans lequel elle vit n'est pas réellement sa maison. Elle ne se souvient pas réellement de ses parents, de sa vie d'avant... ils sont partis pour Delphes, un jour de tempête, prétextant qu'il était temps pour eux de donner une raison à leur prières. Un dernier sourire de sa mère alors que l'enfant reposé dans les bras de la gérante de l'orphelinat, une promesse du bout des lèvres de revenir la chercher ... de la faire sortir de ce monde sordide pour qu'elle puisse vivre libre. Mais ce sourire ne cacha pas complétement la larme de sa mère, cette larme qui restera à jamais une tache sur l'âme de Daenerys. Cette nuit, comme toute les autres, une voix vint la réconforter, une aura l'entourer de sa douceur... amour maternel qu'elle recherchait dans son coeur chaque jour sans jamais le trouver. Cette nuit encore, la voix de ses rêves lui parla.

    -" Ne crains rien, ton coeur est pur, ton âme garde le plus bel des espoirs. Ta destinée est de libérer de monde, Daenerys... ne pleures pas, chacune de tes larmes attriste la Mère Terre. Souries, le monde à besoin de ton amour."

    Comme tous les matins depuis cinq ans, l'enfant maintenant devenu jeune fille retrouvait le sourire pour son entourage, pour que perdure l'espoir fou qui avait élu refuge dans son coeur. Gardienne d'une mélopée liberté, son coeur devint de plus en plus fort, seul rempart de l'écrin cachant l'unique et dernière chance de faire éclater la Justice et la Liberté dans ce monde qu'elle entend pleurer. Ce matin comme beaucoup d'autres, elle prit le chemin du marché du village pour rendre service à la gérante de l'orphelinat. Ce matin là, la dame la pressa étrangement, l'ordonnant de partir au plus vite sous des prétextes illogiques. Daenerys courut donc retrouver la foule du marché pour remarquer soudainement qu'elle avait omit d'emporter son panier. Sur le chemin du retour, elle entr'aperçu des silhouettes entrer dans la cour de l'orphelinat, des êtres vêtus de fer noir ... Soudainement des cris ... perçants, inquiétants ... Daenerys se mit à courir pour se cacher dans un buisson, espérant comprendre la raison de la venue de ses hommes. La directrice de l'orphelinat leur faisait face dans la cour de l'établissement, quelques enfants pleurants s'étaient accrochés à sa robe.

    -" Partez, nous n'avons rien fait qui justifie cette intrusion !"

    L'une des ombres se mit à rire ... une autre répondit.

    -" Nous avons tous les droits, où se trouve la fille !"

    Qui était cette personne que l'être spectral cherchait ... comprenant soudainement qu'il s'agissait d'elle, la directrice remarqua Daenerys dans le buisson, prise de panique que les hommes ne la découvrent, elle pointa la direction opposée tout en leur avouant que la jeune femme en question n'était plus là depuis longtemps, ayant atteint la majorité, elle s'était prise d'une lubie de travailler en ville. L'homme gifla la femme avec violence, comprenant qu'elle mentait sans peine. Les enfants furent envoyer au loin également, hurlant de peur, leurs larmes coulaient le long de leurs joues rougies... s'en était trop !

    -" Je suis là ! Laissez les tranquilles !"

    Son visage courroucé, elle tremblait pourtant ... il était cinq et elle était seule. La directrice poussa l'un d'eux après s'être relevée...

    -" Pars ! Fuis pour ta vie et la notre !! FUIS tu ENTENDS !"

    La panique dans la voix de la directrice lui planta un pieu dans le coeur, elle recula lentement, puis se mit à courir en direction des bois. Elle connaissait les lieux par coeur, s'était bien le seul endroit où elle avait une maigre chance de semer ses poursuivants. Mais pourquoi lui voulaient-ils du mal ? Elle était enfin dans la forêt, n'entendant plus personne derrière elle, reprenant son souffle appuyée contre un arbre centenaire, la jeune femme se colla contre l'écorce pour dissimuler sa présence... s'accroupissant lentement. Une soudaine déflagration frappa la cime de l'arbre où elle se trouvait, faisant tomber feuilles et branches autour d'elle ! Retenant un cri, elle se releva rapidement pour faire quelques pas ! Mais un coup vint la frapper aux jambes, le sol se démit sous elle ... elle tomba à plat ventre, sous les rires des hommes en noir.

    -" Alors ... c'est elle ... la réincarnation d'Athéna ?! Pas très divin tout ça !

    Le plus gradé, semblait-il, des cinq s'approcha d'elle pour la faire se relever... la tirant par les cheveux. Grimaçant sous la douleur, elle lançant de sauvages regards à ses assaillants, de quoi parlaient-ils donc ?!

    -" Elle n'est pas encore éveillée ... voilà tout ! Mais nous n'allons pas lui laisser l'occasion de revivre ! Pas cette fois !"

    Une lame s'éleva alors au dessus de la demoiselle ! Prise de peur, elle hurla à plein poumon... déclenchant une réaction en chaîne bien étrange. Le temps se fit plus lent, une onde d'énergie explosa d'elle pour parcourir les environs, s'échappant pour disparaitre vers l'horizon. Les plus faibles des assaillants tombèrent évanouis ... mais deux des spectres étaient encore debout, certains de leur prise, il fallait vite en finir. Une larme coula alors sur le visage de Daenerys, son regard luisant mêlait le bleu clair de son iris et une nouvelle couleur : L'améthyste.

    ____________________________________________________
    [HRP]
    Voilà la situation initiale ! Je pense que l'intervention d'un Pnj après l'intervention d'un ou des deux Chevaliers d'or serait appréciable !

    Have Fun :p
Revenir en haut Aller en bas
Erayn
■ Admin ■
|Gold Cloth du Capricorne|

■ Admin ■|Gold Cloth du Capricorne|
avatar

Masculin Cancer Coq
Messages : 706
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 25

Allégeance : → Saint d'Athéna.
Rangs : → Maitre.
Hierarchie : → Chevalier d'Or.

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Sam 25 Juin - 19:13

Les lames au clair, Erayn en était fin connaisseur. Pour preuve, la sienne l'était en permanence. Ce bras armé, au propre comme au figuré, ne demandait qu'à trancher dans le vif du sujet. Et c'est ce qu'il fit. Le coup s'abattit comme un couperet et le poignet du Spectre vola sur le coup, se détachant proprement du reste de son corps. Ce n'est qu'une fois ce fragment à terre qu'il se rendit compte que son bras se terminait désormais sur un moignon sanguinolent que la victime hurla à s'en déchirer les cordes vocales. De longues secondes durant, le malheureux resta à fixer son extrémité mutilée, s'étonnant de ne plus voir sa main répondre à ses ordres même après avoir été sectionnée de la sorte. Tombé à genoux, il perdit de vue son objectif et se contenta de ramasser ce fragment pour essayer sans grand succès de le remettre en place, arrachant un sourire à son irascible bourreau. Le Capricorne était, en effet, en joie. Ce n'était pas la première fois qu'il contrôlait Excalibur avec une telle habileté mais les attaques à longue portée restaient lacunaires le plus souvent.

Or, cette fois, le problème ne s'était pas posé. L'amputation s'était faite exactement comme il l'avait voulue. Certes, ce n'était pas si grave, mais il ne voulait pas prendre sa vie sans cérémonie. Attaquer en traître était déjà peu glorieux, il voulait au moins leur laisser une chance de réagir. L'abattre froidement aurait été une solution, mais pour avoir passé trop d'années à se cacher de leur regard, l'adolescent ne voulait plus fuir. Depuis que son pouvoir s'était éveillé, il s'y confrontait de front. Qu'on le dise renégat, qu'on le dénonce au pouvoir en place, il ne demandait que cela. Vivre dans la peur n'était pas une vie et il en avait assez de se cacher, même si s'afficher au grand jour et à visage découvert devait donner naissance à des périls toujours plus grands. Sa témérité n'avait pas de limites et c'était bien ce qui avait motivé son intervention. Fidèle à l'image d'ange gardien qu'il s'était donné en interférant au moment fatidique, il descendit depuis les cieux, faisant claquer au vent la cape noire fixée sous les épaulettes de son armure d'or nitescente comme au premier jour.

- Ne me prends pas pour ce que je ne suis pas. J'ai un compte à régler avec ces types. Je ne sais pas ce qu'ils te veulent mais je te conseille de te barrer avant que ça tourne au vinaigre. Je sais de quoi ils sont capables et crois-moi, tu ne veux pas le savoir. Mets-toi à l'abri, je te signerai un autographe quand tout sera terminé si ça peut te faire plaisir.

Les histoires de demoiselles en détresse et de preux chevaliers qui volent à leur secours, c'était tout juste bon à amuser les enfants en bas âge en leur agitant sous le nez des contes au symbolisme oublié depuis des millénaires. Il n'avait nullement l'intention d'être un chevalier servant, surtout sachant que l'usage du verbe servir suffisait à lui donner l'urticaire tant il rejetait en bloc toute forme d'autorité. Mais il avait d'autres qualités. Celle d'être un héros. Sans aller jusqu'à dire qu'il était homme à défendre la veuve et l'orphelin, il se battait pour libérer le peuple du joug de leurs oppresseurs et ce même si cela voulait dire agir dans l'ombre et opérer en silence. Il s'était fait une raison. Consumé par la colère, il laissa la belle décider de son sort et fixa son attention sur les Spectres en présence. Pour avoir tout appris par ses propres moyens, il était inapte à les diviser par catégories et ignorait que ce pouvaient être des Étoiles Maléfiques de l'ordre Céleste, supérieures à la plupart de ceux qui avaient péri de sa lame par le passé. Leur supériorité numérique pouvait alors le mettre en fâcheuse posture.

Mais... Est-ce que le savoir aurait changé la donne ? Point du tout. Car Erayn ne s'arrêtait pas à des détails si insignifiants. L'armée d'Hadès devait périr, retourner brûler en Enfer une bonne fois pour toute. Et ce même s'il devait en assassiner les soldats un par un de ses propres mains, seul contre tous. Jamais il ne se serait douté des enjeux de ce conflit et qu'il prenait source il y a des milliers d'années de cela. Toutes ces billevesées mythologiques lui passaient loin au dessus de la tête. Tout ce qui comptait était de se faire justice lui-même. Et de toute évidence, il était en bonne voie. Car même si le fait de n'être qu'un chevalier d'or parmi les douze lui était inconnu il avait conscience que sa cuirasse l'avait élu parmi tous pour la porter, signifiant qu'il s'en était montré digne. On dit la colère mauvaise conseillère mais à en voir où elle l'avait mené ce n'était pas vrai pour tous. Un rictus mauvais se peignit sur ses lèvres, si effrayant que les Spectres eux-même en frémirent.

- Quant à vous... Je sais pas ce que vous lui voulez et à vrai dire je m'en tamponne. Mais maintenant que je suis là, je ne compte pas vous lâcher d'une semelle et il faudra me passer sur le corps si vous voulez que je vous foute la paix. Si vous voulez une bonne raison de le faire, dites-vous que si vous avez entendu parler d'un type qui a liquidé une trentaine de vos potes vous l'avez devant vous. S'il y a bien une chose que je ne suis pas c'est subtil, par contre je suis hargneux et rancunier. Alors... Essayez pour voir...
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-hoshikei.forumsactifs.com/spectres-d-hades-f2
Morgane
■ Admin ■
|Gold Cloth du Cancer|

■ Admin ■|Gold Cloth du Cancer|
avatar

Masculin Gémeaux Serpent
Messages : 276
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Maitre
Hierarchie : Chevalier d'Or

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Dim 26 Juin - 20:02

    Voilà une semaine qu'elle trainait sa carcasse dans ce coin pourri, tout ça pour surveiller une gamine, une adolescente lambda, lambda et coincée d'ailleurs. Elle ne savait pas trop pourquoi mais autant de perfection en une seule et même personne l'énervait. La gamine ne se contente pas de sourire, non il faut qu'elle aide son prochain, il faut qu'elle se dévoue aux autres, quand bien même ils se comportaient comme les pires salopards qui existent. « Plus j'y pense, plus elle je me dis que c'est bien possible que ce soit elle, la petite dégage un truc, un je ne sais quoi qui la rend un peu particulière, de prime abord je dirais une certaine sérénité...»
    Ce n'est seulement au bout d'une semaine qu'elle eut la preuve de qu'elle attendait: cinq spectres débarquèrent dans l'orphelinat, usant de leurs méthodes de « gentlemen » pour obtenir les réponses aux questions qu'ils posaient. « Au moins ces rigolos là ne s'encombrent pas de morale idiote, peut-être le trait que j'apprécie le plus chez eux. » Sur le moment Morgane observait de loin, nul besoin d'intervenir pour le moment, ils pouvaient massacrer l'orphelinat ça ne la dérangerait pas plus que ça... Mais bon, à part la directrice, aucune autre victime ne fut à déplorer, il faut croire que les bonnes manières se perdent. « Un jour je devrais aller en causer à Hadès, il saura quoi faire pour remonter ses troupes. »
    « Bon par ou ils sont partis? Si je commence par les perdre ça va pas le faire... » Ah voilà la forêt, c'est un peu con d'ailleurs pourquoi fuir par là? Se perdre dans une forêt alors qu'on est poursuivit, je sais pas pour vous? Mais pour moi il n'y à rien de plus flippant. [Un jour faudrait que je me penche sur la question de la forêt dans les films d'épouvante, en attendant, reprenons le rp.]
    A l'écart du groupe, Morgane fit en sorte de ne pas se faire repérer, après tout elle ne savait toujours pas si la gamine était l'incarnation d'Athéna ou non. «Voyons comment elle réagira contre les spectres? Humm pas mal, trois sur cinq à terre, c'est une bonne moyenne, la petite à du potentiel. Bon, je devrais peut-être aller l'aider. »
    Alors que Morgane arpentait le chemin pour aller aider sa (future) déesse en difficulté, elle fut interrompue par un grossier personnage, le genre de type qui vous gâche une entrée fracassante, l'individu en question était un chevalier d'or tout comme elle... Mis à part le fait qu'il avait la face d'un adolescent boutonneux, son cosmos était d'une puissance respectable.
    « Qui est-ce qui m'a fichu un connard pareil? Il va tout foutre en l'air... S'il continue à faire le mariole comme ça il va se faire déchirer... Maintenant j'y vais, on ne peut pas se permettre de perdre la déesse ».
    Elle s'approcha délicatement d'Athéna, enfin de sa réincarnation, cette dernière s'était relevée. Elle s'inclina profondément devant elle, lui octroyant par la même occasion le titre de « princesse». Pour se tourner par la suite vers son confrère, ce dernier n'avait pas franchement l'air de savoir ce qu'il faisait ni ou il était, ni ce dont il en retournait. « Pour le moment je n'ai pas vraiment le temps de lui expliquer »
    Morgane se mit légèrement en retrait, non loin de la jeune fille, c'était elle qui devait survivre, elle et elle seule. Avec force elle pointa son bras gauche, vers le spectre terrestre, le plus faible d'entre eux mais aussi l'assassin de la directrice de l'orphelinat.

    -"Seki Shiki Mekai Ha..."

    Durant une bonne minute, il ne se passa absolument rien, le spectre terrestre riait d'elle... Pourtant Morgane souriait tranquillement, lentement elle abaissa son bras, attira sa main gauche contre sa poitrine. Le spectre ne riait plus, il essaya de rejoindre Morgane, sans succès, les yeux exorbités il s'écroula lourdement sur le sol, sans le moindre souffle de vie. Sincèrement je ne saurais vous dire ce qui était le plus effrayant, Morgane amusée de voir sa victime souffrir? Ou le rictus défigurant le visage du mort?

    -"A qui le tour?"
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
■ Saint ■
|Déesse de la Sagesse|

■ Saint ■|Déesse de la Sagesse|
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 491
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Dieu
Hierarchie : Kamui

Fiches Personnage
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
90/90  (90/90)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Dim 26 Juin - 21:23

    " Boom boom boom " Son coeur battait la chamade, une impression étrange l'habitait maintenant. Non pas une perte de conscience quant à la dangerosité de l'instant, mais plutôt une force qui s'insinue dans ses veines lentement. Soudainement, une giclée de sang la fit sursauter, une partie du corps de son assaillant venait de voler dans les airs, il hurlait maintenant, sous le regard incrédule de Daenerys qui levait maintenant son regard aux cieux. Un être en descendait, était-ce un ange ? Non, pas le moins du monde, protégeait lui aussi par une armure, cette fois-ci faite d'or rutilant, le guerrier avait soigné son entrée. La jeune femme recula quelque peu alors qu'il lui signifiait qu'il n'était pas venu pour la sauver ... plutôt pour en découdre avec les monstres qui s'en étaient pris à elle. Voilà qui tombe à merveille, de quoi lui permettre de survivre quelques instants de plus. L'aura de l'homme lui procurait une assurance nouvelle, ses membres ne tremblaient plus autant.

    -" Faites attention !"

    Lâcha t-elle tout même, étrangement inquiète pour son sauveur, parce qu'il l'était. Qu'il le veuille ou non, cet homme venait de lui sauver la vie et elle trouverait un moyen de lui rendre la pareil, car Daenerys ne doit jamais rien à personne... son coeur serait trop lourd. Aucun attachement profond, trop de gens sont morts autour d'elle pour s'en octroyer le luxe. Son attention ne se portait plus réellement sur le combat, ni même sur ses attaquants. Non, il fallait qu'elle retrouve ses esprits, qu'elle quitte le lieu au plus vite, elle n'avait aucun moyen d'aider le combattant... pourquoi devrait-elle le gêner d'avantage. Du coin de l'œil, elle remarqua alors que les spectres assommés commençaient de nouveau à bouger... d'ailleurs, comment s'y était-elle prise pour les faire choir ainsi ?

    * Cras semper triumphat * ( La justice triomphera toujours )

    Une vague d'assurance vint la secouée, lui permettant alors de se relever sans mal. Son coeur s'était adoucit, cette voix en latin, elle l'avait souvent entendue en rêve. La sensation que laisser l'utilisation de cosmos dans l'air provoquait des visions étranges chez Daenerys. Lui vint l'image d'un temple blanc, d'une statue immense et pleine de grâce. D'un haut lieu de magie sainte et sacrée. Ce temple, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait, d'ailleurs, elle s'y trouvait ... en son sommet. Revêtue d'une armure d'or, un sceptre à la main... une seconde personne apparue devant elle, son comportement fut tout autre à son égard, que son prédécesseur doré. Son approche délicate, elle était avenante... ses intentions étaient bonnes, la jeune femme le comprit instinctivement en plongeant son regard dans le sien. La belle arrivante s'inclina alors devant Daenerys, lui accordant même le titre de princesse. Pourquoi cela ne la gênait-il pas ? Cette armure ... elle l'avait déjà vu ! Une vision la transcenda de nouveau, un homme portant cette amure, la protégeant de toutes ses forces... lui évitant la mort. La nouvelle explosion de cosmos déclencha chez Daenerys une nouvelle suite d'impressions et de flash. La proximité du combat, le danger, mais surtout la présence du cosmos pur des deux chevaliers d'or en était la cause. Les lèvres de la jeune femme s'entrouvrir alors... une voix intemporelle, inflexible et pourtant dénuée de violence flotta alors.

    -" Cras semper triumphat, Victoriam exspectat sancti milites ! " ( La Justice triomphera toujours, la victoire attend les guerriers sacrés. )

    Son âme vacilla, malgré le fait qu'elle soit sur ses pieds, Daenerys n'était plus réellement consciente. Totalement en proie à de possibles dégâts collatéraux, Près de cet arbre à demi tranché par la première attaque de spectre, un combat tout autre s'engageait dès à présent. Une cosmos énergie divine frappa le corps de la jeune Daenerys, déchirant quelques lambeaux de ses vêtements miteux. Aussi blanche que la neige, lumineuse comme un rayon de lune, son regard clos, une métamorphose peut-être imperceptible pour le commun des mortels était en action. Au sol, un pentacle se dessina, la magie la plus ancestrale et la plus puissante qui soit agissait en ce lieu. Quelques éclats de roches et de bois la touchèrent, entaillant son visage. Pourtant ses plaies se refermèrent quelques secondes plus tard, elles n'avaient même pas saignées. La lumière l'avait totalement déshabillée maintenant, cachant son intimité par l'aveuglante aura qui s'en dégageait. Un éveil des plus inattendu, dans le pire des moments. Les chevaliers présents étaient le seul rempart qui maintiendrait en vie la déesse en devenir. En étaient-ils seulement conscient.



    __________

    HRP:
    Je ne sais pas si nous avons réellement besoin d'un Pnj en fait ^^. Si vous voulez bien vous charger des actions éventuelles des assaillants, on pourrait s'en sortir à trois s'en mal ... huhuhu !


Revenir en haut Aller en bas
Erayn
■ Admin ■
|Gold Cloth du Capricorne|

■ Admin ■|Gold Cloth du Capricorne|
avatar

Masculin Cancer Coq
Messages : 706
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 25

Allégeance : → Saint d'Athéna.
Rangs : → Maitre.
Hierarchie : → Chevalier d'Or.

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Jeu 30 Juin - 14:04

Erayn serra le poing pour faire craquer l'os de son pouce. Même en acquérant l'armure d'Or et ses techniques de combat il n'avait pas perdu certains réflexes associés au combat de rue. Cette tentative d'intimidation le prouvait et contre toute attente elle eut l'effet escompté.

Il fallait dire que le cosmos de l'adolescent avait tout bonnement explosé grâce au déclic psychique provoqué par ce geste. Il était au paroxysme de sa colère et abattrait son épée comme un juge abat son marteau pour rendre une justice équitable, selon ses principes et eux seuls. Il ne cherchait pas à comprendre car il savait que ce conflit le dépassait et c'était mieux pour ne pas s'encombrer l'esprit. Il aurait tout le temps d'y repenser une fois l'humanité délivrée de cet âge de terreur. Cependant, en sentant une présence dans son dos, c'est bien elle qui faillit prendre un mauvais coup. Arriver derrière quelqu'un en de telles circonstances revenait généralement à signer son arrêt de mort et elle pouvait remercier la stupéfaction du Capricorne. Car en effet, l'unique raison pour laquelle il avait arrêté son geste en cours de route était de voir l'inconnue vêtue d'une armure similaire à la sienne. L'allure globale était différente mais la matière et la facture n'avaient rien à lui envier et c'était bien la source de tout son désemparement.

Ainsi donc, il en existerait plusieurs ? Le métisse arqua un sourcil en signe de scepticisme avant de se détourner de cette vision perturbatrice. Les questions viendraient après. Mais avant d'avoir pu ouvrir la bouche, la voix suave de la nouvelle venue le précéda pour prononcer un charabia incompréhensible. Non pas pour le dialecte, qu'il connaissait dans les plus obscurs recoins – c'était sa langue maternelle et il revenait d'un séjour de plusieurs années au cœur de la techno-cité de Tokyo. Ses lumières et son étrangeté culturelle s'illustrèrent une seconde dans sa mémoire alors qu'il essayait, dubitatif, de comprendre le sens de cette tirade. Là encore il n'en eut pas le temps puisque l'une de ses cibles s'effondra, semblant manquer d'air tout à coup. Or il n'y voyait pas meilleur motif que le geste que venait de fournir la demoiselle. À priori elle aussi possédait des pouvoirs spéciaux, même s'ils différaient clairement des siens. Et à faire une comparaison, il préférait de loin ceux que la providence lui avait remis, beaucoup plus en adéquation avec son style. Néanmoins, la surprise était au rendez-vous et ses premières paroles furent loin de l'agression verbale prévue au départ.

- C'est quoi ce délire ?

Oui, il y avait matière à se le demander et même si il avait eu l'opportunité de voir tous les détails de la scène aux premières loges, le sens de tout cela lui échappait. Néanmoins, il se reprit bien vite en main et sa mine incrédule reprit des couleurs pour lui rendre un air déterminé qui eut tôt fait de le renfrogner. Il n'allait tout de même pas se laisser impressionner par si peu alors qu'en son bras résidait une force capable de trancher un gratte-ciel en deux dans le sens de la hauteur. Et c'était d'ailleurs précisément ce dont il allait faire la démonstration puisque c'était maintenant à son tour d'agir. Elle avait peut-être fait sensation en faisant étalage de ses capacités mais ce n'était pas la seule à en avoir. Au fond ce n'était que deux façons différentes de donner la mort, la sienne était moins propre et expéditive mais d'autant plus jouissive et lui convenait ainsi. Son bras levé en oblique s'abattit soudainement et l'onde de choc associée partit en ligne droite, creusant dans le sol une profonde tranchée qui mettrait des siècles à se combler sans la main de l'homme.

- Entends ma rage ! EXCALIBUR !

Au même instant...

Dans son dos, l'éveil suivait son cours. Ignorant même qu'il devait allégeance à la déesse Athéna et que cette dernière habitait le corps de cette fille comme l'épée de légende était ciselée dans le sien, Erayn ne se doutait pas une seule seconde de ce qui se tramait, se contentant de déchaîner sa hargne à l'encontre de ces Spectres. En eux il revoyait les meurtriers de ses parents et sa colère ne disparaîtrait qu'avec le dernier d'entre eux. Sa fougue prenait le pas sur toute forme de raison et essayer de lui faire entendre était inutile tant il était prisonnier de ce carcan de rancœur et voyait le monde à travers le prisme de la haine. Or, même si ses motivations n'étaient pas forcément les meilleures, l'esprit de sa constellation qui sommeillait au fond de l'armure entra en résonance avec la présence divine qui s'ébauchait plus distinctement au fil des secondes sans qu'il ne s'en aperçoive. Bientôt, cette influence irréelle fit pression sur son pouvoir et l'incita à lever toute limite pour le mener vers de plus hautes strates et lui offrir un accès direct à sa pleine puissance. Galvanisé par ce contact inédit, Erayn perd pied dans son propre pouvoir et se laisse dominer, l'ivresse de la bataille l'emportant corps et bien.

Son visage change maintenant d'expression et son regard se durcit, traduisant sans aucun doute une concentration intense. Serrant les poings, il se redresse en laissant échapper un grognement rauque… tout son être semble se tendre dans un effort formidable tandis qu'un étrange souffle se créé autour de lui… Ses cheveux s'agitent au vent au moment où une sourde déflagration souligne l'apparition d'un halo doré qui se propage à sa chevelure maintenant dressée. Les pulsations puissantes de sa vigoureuse aura avaient pratiquement doublé de volume et c'était également valable pour le coup d'épée décoché un peu plus tôt. La taille de la décharge prit de nouvelles dimensions et scinda le paysage en deux moitiés distinctes car plus rien ne pouvait désormais l'arrêter. Surtout pas les corps qui eurent le malheur de se situer sur sa trajectoire et furent démembrés net par une taillade aussi propre que létale. Les fragments jonchèrent le sol dans une gerbe de sang qui vint en partie maculer son visage, avant que ses doigts n'en ôtent la majeure partie. Le contact chaud et poisseux du liquide vital l'avait tiré de sa transe, et dès lors son premier réflexe avait été de faire volte-face dans un claquement de sa cape noire.

- Premier arrivé, premier servi. T'es gentille mais si tu veux buter quelqu'un tu te trouves les tiens. J'en fais une affaire personnelle, alors viens pas m'ôter le pain de la bouche, tu vas juste réussir à me traîner dans les pattes. Si la fille que j'ai sauvée est ta copine, contente-toi de la prendre et de partir d'ici sinon vous allez avoir des emm... Attends, il se passe quoi là ?

Irréfutablement, la fille qu'il avait sauvée n'était pas inconnue à ce phénomène. Il eut alors la surprise de la trouver nue, ce qui ne le choqua pas outre-mesure bien qu'il n'ait jamais connu l'amour : quand la vue des corps déchiquetés et des femmes violées vous hante chaque jour ce n'est pas une telle vue qui saura vous troubler. Il devait toutefois lui reconnaître une beauté rare, si bien qu'on aurait pu la croire venue d'un autre monde. Loin de comprendre l'origine de cette pensée, il se contenta de croiser les bras et de profiter de la vue sans toutefois négliger les survivants qui ne tarderaient pas à revenir à la charge. Tout ce qui s'était passé avait été mis à l'écart du fil de ses pensées tant il ne se l'expliquait pas, et son esprit avait remplacé cette augmentation de puissance par un moment d'absence sur lequel il n'avait pas à se oser de question. Sensiblement plus serein qu'au moment de porter son attaque, il détailla la réincarnation d'Athéna mise en valeur par son auréole de lumière, bien que les courbes de son corps captent beaucoup plus son attention que ce pouvoir surgi des temps mythologiques.

- Je sais pas pourquoi elle est à poil mais on verrait mieux sans les effets sons et lumières. J'espère qu'elle croit pas qu'on a besoin qu'elle fasse diversion comme ça parce que je pense que ça va me déconcentrer plus qu'eux comme c'est parti. C'est pas moi qui vais me plaindre de la vue cela dit... commenta-t-il pour son homologue.
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-hoshikei.forumsactifs.com/spectres-d-hades-f2
Morgane
■ Admin ■
|Gold Cloth du Cancer|

■ Admin ■|Gold Cloth du Cancer|
avatar

Masculin Gémeaux Serpent
Messages : 276
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Maitre
Hierarchie : Chevalier d'Or

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Lun 4 Juil - 19:42

    Eh bien, encore un qui se la joue cool. Ce prétentieux écarta la sublime Morgane d'un ton qu'elle n'apprécia guère. Alors Comment ça ces spectres étaient à lui? Peut-être avait-il marqué son nom sur leurs corps? La jolie Française observa longuement le style du jeune, elle s'était écartée de la scène laissant à son comparse le soin de nettoyer la zone. Son style, si on peut dire que c'était un style, était simple, expéditif et d'une violence inouïe... Un jeune mâle en rut...
    Elle se détourna de la scène pour la masquer aux yeux de sa future déesse, c'est à peu prêt à se moment qu'elle découvrit la nudité de la princesse... Arquant un sourcil dubitatif, elle poussa un profond soupir. Le capricorne devait s'être débarrassé des spectres, puisqu'il n'avait d'yeux que pour le corps dénudé. Bien entendu il ne manqua pas de gratifier l'assistance d'une de ses réparties philosophiques sur la nudité de la déesse, ce à quoi Morgane répondit par un regard noir, lourd de sens. Elle jeta sur la princesse sa grande cape blanche, histoire de cacher ce corps que l'on ne saurait voir.

    -"On dirait que tu en as oublié deux, ils sont toujours en vie on dirait." Dit-elle, voyant deux des spectres se relever difficilement. "C'est ça ton style? Découper le monde à tout va en priant le ciel de faire mouche? Disons que c'est masculin." La voix pleine de mépris.

    Puisqu'il aimait tant les spectres, elle allait lui en donner. Cet imbécile, n'avait aucune conscience de la tâche qui les attendait, aucun sens du devoir. Il n'était qu'un enfant délaissé dans un monde sombre, cruel et divisé depuis les temps mythologiques. Sur le moment elle n'aperçut qu'une seule solution, faire grandir le gamin d'un coup... Tout du moins lui refroidir les idées, quelques heures au Yomotsu hirasaka devrait le calmer.

    -"Puisque tu as l'air de tant aimer les spectres, je pense que je vais t'offrir un beau cadeau..."

    Morgane pointa son bras gauche vers le chevalier d'or et les deux spectres encore en vie, banda son énergie cosmique et articula les paroles fatidiques: Seki Shiki Mekai Ha. Si la première version de cette attaque sert à extraire l'âme des vivants, la seconde est beaucoup plus ludique, permettant d'envoyer des gêneurs aux portes de l'enfer... Et puis ces trois là lui tapait vraiment sur le système.
    Avant que le Capricorne ne disparaisse dans les enfers, Morgane lui dédia un sourire ravageur en lui lançant à la figure un petit « Amuse toi bien ».
    Épuisée par l'effort – envoyer trois clowns aux enfers c'est pas si simple – la guerrière d'or s'en alla vers Athéna, se penchant à ses cotés.

    -"Il faut vraiment que nous partions princesse, il ne vont pas tarder à revenir vous chercher. Je vous expliquerais tout une fois que nous serons en sécurité..." Et puis, ajouta-t-elle avec un regard plein de malice. "Il faut bien que je retourne chercher notre ami exubérant."
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
■ Saint ■
|Déesse de la Sagesse|

■ Saint ■|Déesse de la Sagesse|
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 491
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Dieu
Hierarchie : Kamui

Fiches Personnage
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
90/90  (90/90)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Mer 6 Juil - 11:37

    Entre deux mondes, voguant lentement entre ciel et terre, Daenerys ne sentait plus l'attraction de apesanteur sur son corps alors qu'une vision nouvelle s'ouvrait à ses yeux. Une douce mélopée s'éleva de l'horizon changeant, une étoile bleutée sortie de la lueur d'un soleil naissant pour tournoyer autour d'elle lentement... tout ceci se passant bien loin de toutes réalités, à l'intérieur même de cette aura divine qui nimbait encore le corps sans protection de la jeune fille. Cette luciole frivole et fugace ne se laissa nullement emprisonnée malgré les tentatives de la demoiselle. Un rire sibyllin s'échappa soudainement de l'orbe plein d'espoir pour laisser quelques paroles chatouiller l'air tiédit par la lumière ambiante.

    -" Ainsi te voici, Athéna ! Voilà longtemps que je t'attends !"

    Cette petit voix mutine et enfantine donnait une impression de confiance à Daenerys. Lorsque celle-ci la nomma "Athéna", elle n'en fut pas étonnée, ce nom lui était familier au plus profond d'elle-même. La lueur vint se poser dans la même droite de la douce demoiselle, laissant une trace chaude sur la paume de sa main. Une idole féminine apparue alors, portant une couronne de laurier et une feuille de palme dans la main droite. Ailée, la petite statue se mit à léviter pour arriver rapidement au niveau du regard de la jeune Daenerys. De nouveau la voix douce mais plus mystérieuse échappa de l'idole tout en laissant une faible vibration stimuler l'être de la belle nue.

    -" Je suis celle qui représente la Victoire, je suis Niké. Depuis longtemps je chemine à tes cotés, Pallas Athéna, ton retour offre au monde un nouvel espoir et une possible victoire sur Utopia. Saches que mon aide t'est acquise mais que ta vie n'est pas encore sauvée."

    Difficile de comprendre les allusions de la voix, oui elle était en danger, des êtres s'en étaient pris à l'orphelinat, on avait attenté à ses jours il n'y a qu'une brève poignée de minutes. Deux êtres à l'aura dorée étaient apparus pour la sauver, usant d'une magie qu'elle ne connaissait pas. L'un des deux arrivants, une jeune femme très belle, l'avait même nommée Princesse. Son corps se chargeait par une énergie puissante qui le transformait de l'intérieur, elle pouvait le sentir. Chaque cellule de son corps perdait une partie de son humanité pour recevoir la divine aura qui entourait Daenerys.

    -" Une nouvelle réalité semble se révèle à mes yeux. Un voile se déchire pour rendre mes sens plus aiguisés et ma compréhension pour profonde. Le monde... je l'entends pleurer ! "

    Une larme fine et scintillante s'échappa du regard améthyste de la Déesse pour tomber dans l'infini. Son coeur oppressé soudainement par les lamentations de la Terre, saigna. L'humanité ne pouvait être perdue ! L'homme ne peut pas vivre sous la servitude ! Une soudaine colère s'éveilla dans le coeur meurtrit de la déité. La statue se mit à irradier fortement devant le regard de la Déesse. Se mutant en chouette, elle s'envola quelques instants pour se poser sur son épaule. Le regard bienveillant du sage animal apporta une nouvelle impression de sécurité grandissante. Assez pour que l'état de stase de la jeune femme se rompe et qu'elle revienne durement à la Réalité.

    Son corps transit par le vent, elle était nue et le sentait maintenant. Une cape sur son corps, la lueur disparut soudainement. Sa chaleur ne quitta pas totalement la chair d'Athéna. Un Hululement se fit entendre, l'esprit de la demoiselle revint à la réalité à son tour, alerte et empli de questions. Son regard de nouveau capable de capter la scène de combat, devant elle apparut à nouveau la femme si belle. Cette dernière lui parla calmement, compréhensive. Un doute lointain s'estompa, Daenerys n'était plus réellement elle-même... mais plus encore. Son coeur ouvert au monde, elle pressentait de nouvelles sensations, comme celle du cosmos de Morgane, si différent de celui des monstres qui s'en étaient pris à elle. Acquiesçant d'un signe de Tête, Athéna s'entoura de la cape de Morgane... elle ne comprenait pas la raison de sa nudité, mais faisait confiance à cette Femme si avenante.

    -" Partons alors .. partons puisque plus rien ne me retiens ici ..."

    La tristesse des paroles d'Athéna, son timbre tremblant, elle tenta de trouver son autre sauveur mais Morgane la pressa de nouveau. Il fallait qu'elles trouvent un endroit plus sûr, d'autres spectres pouvaient arriver à tout moment et s'en prendre de nouveau à elle. Pourtant, elle ne pleurait pas... son regard sérieux et concentré, bien qu'elle ne sache pas encore ce que l'avenir proche lui réserve, la présence de Morgane lui offrait la conviction que la bonne finalisation de cette étrange aventure ne tarderait pas à poindre son nez. De nouveau elle tenta d'apercevoir Erayn, la protectrice lui avait dit qu'il faudrait venir le chercher plus tard... Athéna espéra simplement que tout allait pour le mieux pour lui. Prenant la suite de Morgane, très proche d'elle, ses pas s'étalèrent, à présent, sur un tout nouveau chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
■ Admin ■
|Gold Cloth du Cancer|

■ Admin ■|Gold Cloth du Cancer|
avatar

Masculin Gémeaux Serpent
Messages : 276
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Maitre
Hierarchie : Chevalier d'Or

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Lun 11 Juil - 22:01

    Les jeunes femmes arrivèrent devant un vieux refuge de montagne désaffecté, Morgane y avait élu domicile depuis quelques temps déjà, sa mission de surveillance obligeait ce genre de lieux isolés. La maisonnée ne paraissait pas accueillante, vitres brisées, volets branlants, un toit percé en plusieurs endroits. L'on se demandait encore comment cette bicoque tenait debout. L'intérieur était à peine plus vivant, Morgane avait – en vain – tenté d'y mettre un semblant d'ordre, une table, quelques chaises un petit lit rapiécé. Elle arracha du seul placard de la pièce, deux grands sacs de sport. D'un œil calculateur, elle jaugea le physique de sa protégée: à peu prêt similaire au sien, mise à part la poitrine, la déesse était plutôt bien pourvue de ce coté-ci. Elle lui jeta dans les bras, un jeans délavé à la mode, un débardeur et un petit pull moulant. Notre guerrière au regard d'acier, retira son armure, et les quelques vêtements qu'elle portait en dessous pour se tenir chaud. Entièrement nue, la demoiselle entreprit d'enfiler ses vêtements habituels, un 501 stylé, un débardeur et rien d'autre... Pour la première fois de cette équipée elle ne cachait son avant bras en or.

    -"Je pense que vous méritez quelques explications, je vais tâcher de faire vite... Depuis le commencement des âges, les dieux de l'Olympe se livrent une guerre sans merci pour le contrôle de la terre et de l'espèce humaine... Les dieux s'affrontent par le biais d'humains aux dons hors du commun nommés chevaliers, spectres, guerriers divins... Chaque dieu à sa propre armée, le jeune homme de tout à l'heure et moi-même sommes de l'armée d'Athéna, alors que les spectres sont de l'armée d'Hadès." Morgane marqua une courte pause, reprenant son souffle puis entama la suite de l'explication.
    "Normalement il sied à la déesse Athéna de guider l'humanité, cependant, Hadès, Poséidon et d'autres lui contestent ce droit, espérant obtenir la place de la déesse... Au sein de cette guerre existent des cycles, tous les deux cents cinquante ans environ la déesse Athéna s'incarne en une enveloppe mortelle... Nous avons de bonnes raisons de penser que vous êtes cette enveloppe."

    La jolie demoiselle, extirpa du second sac de sport quelques armes de poing, beretta, couteaux et diverses joyeusetés pouvant s'avérer pratique pour la suite des évènements... Entre ses mains, ces petits objets s'animaient curieusement.

    -"Je vais devoir vous emmener au sanctuaire d'Athènes, pour cela il faut nous allons descendre vers la côte, affréter un navire et voguer vers la Grèce. Nous devrons passer inaperçu, pas question d'user de nos dons particuliers, si un problème se déclare, nous userons de ces armes pour le régler. Je vais retourner chercher notre ami commun... Vous resterez ici seule une petite heure environ, ne vous inquiétez pas vous y êtes en sécurité..."

    Pour plus de sécurité, elle lui fourra une arme à feu dans la main et lui décrit rapidement comment s'en servir. Morgane esquissa un petit geste de la main, prononça au passage la formule infernale et disparue du champ de vision de sa déesse.

    Voilà bien longtemps que ses pieds n'avaient pas foulé l'entrée des enfers. Morgane enfonça ses mains dans les poches de son jeans, ici les esprits la laissaient en paix. Parfois un ou deux courageux tentèrent de l'approcher, mais de puissants coups de pieds les dissuadèrent d'avancer encore un peu.
    Comment ce jeune fou s'était-il occupé depuis tout à l'heure ? Faut dire que cet endroit sait accueillir les visiteurs... Les âmes perdues savent y faire avec les âmes vivantes. En deux temps trois mouvements, elle trouva notre ami un peu à l'écart... Morgane l'interpela de son air absent, sur un tond es plus naturels.

    -"Vivifiant n'est-ce pas ? J'ai toujours apprécié cet endroit, c'est comme un second chez moi. Il est bien apprécié des jeunes chiens fous dans ton genre, généralement ils peuvent s'y défouler allégrement. J'ai bien peur que notre relation soit partie sur de mauvaises bases..." Morgane lui tendit sa main d'or... "Je suis Morgane, chevalière d'or du Cancer, gardienne de la quatrième maison du Sanctuaire. Je vois que tu portes l'armure du Capricorne..."

    Au fur et à mesure que Morgane parlait, ils se retrouvèrent dans une petite maisonnée, ou les attendait patiemment l'incarnation d'Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
■ Saint ■
|Déesse de la Sagesse|

■ Saint ■|Déesse de la Sagesse|
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 491
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Dieu
Hierarchie : Kamui

Fiches Personnage
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
90/90  (90/90)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Lun 18 Juil - 10:31

    La route fut longue, le silence parfois pesant. La crainte d'être attaquées par d'autres spectres rendait la marche arrasante pour les jeunes femmes. Bien que les paysages furent magnifiques, Athéna n'avait pas le coeur à contempler la nature, son être en changement, son esprit bouillant ne lui offraient pas la sérénité requise pour observer la nature environnante. Le pas de Morgane l'appaisait pourtant, son aura pleine de confiane atteignait la jeune Déesse. La cape de la guerrière recouvrait son corps de toute part, entravant quelque peu ses mouvements, elle dût tirer à mainte reprise sur les pans blancs pour ne pas tomber pendant leur escapade. Bientôt un refuge délabré fut visible, Athéna suivit Morgane à l'intérieur. L'ensemble de la décoration était ... inexistante, mais Athéna s'en fichait. Le lieu était appaisant, bien plus que l'extérieur ne pourrait jamais l'être. L'agencement sommaire apportait un peu de pratique à la bicoque, une femme habitait ici malgré tout. Le temps pour la Saint de jauger le physique de la frêle demoiselle, elle lui prêta quelques vêtements. Un pantalon en Jean et un pull qui, une fois enfilés, donnèrent une allure totalement moderne à la Déesse de la Sagesse. Vision amusante, mais elle se sentait à l'aise, c'était le principale non ?

    Prenant place là où elle le pouvait, sur une chaise un peu branlante mais confortable, Athéna observa sa protectrice pour dénoter chez elle un atout étonnant. Son avant bras droit n'était pas fait de chairs et d'os, en tout cas pas à l'oeil... non il était en or. Malgré la bizarrerie, la jeune femme ne put s'empêcher d'être impressionée par le membre doré. Lorsque Morgane s'approcha de nouveau de la déité, cette dernière leva le regard pour ne pas sembler impolie envers celle qui lui avait sauvée la vie. La porteuse d'Armure d'or prit le temps de lui expliquer les évènements troublant d'une guerre répétitive et millénaire. Une bataille pour la planète Terre et pour prendre le contrôle de l'Humanité. Ainsi, elle était l'élue, son esprit impreigné par une déesse: Athéna, Déesse de la Sagesse, de la Justice et de la Stratégie. Bien que les explications données par la belle Guerrière furent complètes et précises, il était difficile pour Daenerys de faire de ce récit une vérité inaliénable. Une chose était cependant certaine, elle n'était plus la même, son corps était emplit d'une puissance nouvelle, d'une alchimie vieille comme le monde et même plus ancienne encore.

    -" Ainsi ... on cherchera encore à me tuer ..."

    Murmura t-elle simplement, quelque chose de complexe à conçevoir lorsqu'on a vécu une existence normale jusqu'à présent. Morgane détourna de nouveau son attention pour fouille sans un sac de sport, sortant quelques armes de poing quelle examina quelques instants. Parlant de nouveau, annonçant qu'elle devait conduire la jeune femme vers un Sanctuaire en Grèce, Morgane informa sa protégée que l'usage de leurs dons n'étaient maintenant plus possible. Il fallait rester incognito, ne pas éveiller la méfiance d'un monde hostile ... et dangereux. Terminant par lui expliquer qu'il était temps de retrouver le jeune chevalier disparut entre temps, Morgane informa Athéna qu'elle devrait rester seule une petite heure, le temps pour elle de retrouver Erayn et de revenir vers le refuge. Lui fourrant une arme à feu entre les mains, la déesse regarda la combattante d'un air dubitatif, l'usage de ces choses donneuses de mort ... non elle n'appréciait vraiment pas cela. Pourtant, elle ne pipa mot, acquieçant simplement tout en murmurant de nouveau quelques mots pour sa protectrice.

    -" Soyez prudente sur la route, encore merci pour tout."

    Que dire d'autre, tout se bousculait dans sa tête. Cette arme entre les mains, observant Morgane s'éloigner vers la porte, elle attendit son départ pour se lever et attraper la longue cape qui lui avait recouvert le corps pendant leur épopée dans la montagne. S'entourant de nouveau du tissus blanc, elle se lova sur la chaise, fermant les yeux, tentant de faire le tri. Son coeur n'était pas aussi tourmenté, c'était même très surprenant. Il battait calmement, assuré que tout allait bien se passer. Ce battement rythmé lui offrit un calme progressif, il fallait être franc : Daenerys n'étais plus elle-même. Observant sa main, elle pouvait y voir quelques scintillements dans les pores de sa peau, comment expliquer qu'elle puisse voir si bien ... une chose si petite ? Observant les environs, elle comprenait même le fonctionnement de la lumière et sa diffraction pour donner les couleurs. Cette énergie étrange qui courait dans ses veines lui offrait une lucidité parfaite... un esprit plus alerte et des sens plus aiguisés que jamais. Tournant sa main pour offrir sa peau à la vue de la déesse, elle y fit naitre une légère lueur, douce et virvoletante. En son être, elle pouvait ressentir l'univers entier, entendre le chuchottement du vent, la danse des feuilles ... la torpeur de la neige fondante sous le soleil. Athéna communiait avec le monde, cette petite lumière lui apprenant ce qu'était la cosmos énergie, cette même puissance qui s'était échappée de Morgane et Erayn pendant leur combat.

    Voilà qu'elle s'amusait avec innocence. Découvrant la douceur du cosmos, car elle ne pouvait conçevoir cette énergie comme elle l'était réellement : dévastatrice. Dans la montagne, au plus profond de ses secrets, tout être capable de ressentir le cosmos pouvait, désormais, ressentir la présence d'une déité, peut-être encore somnolente, mais bien éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Erayn
■ Admin ■
|Gold Cloth du Capricorne|

■ Admin ■|Gold Cloth du Capricorne|
avatar

Masculin Cancer Coq
Messages : 706
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 25

Allégeance : → Saint d'Athéna.
Rangs : → Maitre.
Hierarchie : → Chevalier d'Or.

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Jeu 21 Juil - 7:25

- Je suis l'épée dans les ténèbres. Je suis le veilleur au rempart. Je suis le bouclier protecteur des royaumes humains. Pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir...

Ce n'était pas une invocation, tout au plus une prière. Uniquement une manière de se redonner force et courage quand ses forces semblaient l'abandonner. De se remettre en selle et de repartir au grand galop vers la route qu'on n'aurait de cesse de lui barrer. Celle où il avait un combat à mener. Un combat que personne n'avait plus mené depuis des siècles et auquel il était temps de donner une conclusion. Tout cela, il l'ignorait. Les enjeux de cette guerre et ce qui avait conduit à cet état de faits lui était inconnu. Il avait toujours vécu dans ce monde opprimé et ne demandait maintenant plus qu'à le libérer de la tyrannie qui l'accable. Néanmoins... Il était loin de se démotiver. Au contraire, s'il prononçait ces paroles, ce n'était cette fois pas pour se requinquer mais uniquement pour se rappeler de ce qui l'avait poussé à endosser cette armure. De quel pouvoir sommeillait au fond de son âme. Cette force qu'il avait entraperçue l'espace d'une seconde quand la déesse avait révélé son potentiel le laissait pantois. C'était comme s'il avait été parcouru un temps par la vérité universelle, la connaissance absolue qui donne accès à tous les secrets de cette vaste bibliothèque qu'est le cosmos. Pour lui, qui n'avait jamais été élevé pour l'apprendre, cette énergie était la manifestation de sa colère sous sa forme la plus dense, celle qui nourrissait son arcane privilégiée et la rendait plus tranchante que toute chose sur cette terre et même plus encore.

Cette lame sans égal qui avait eu tôt fait de mettre fin aux jours des Spectres restants.

Toutes étoiles célestes qu'ils soient, ils ne tenaient pas la comparaison avec un chevalier d'or. Car même s'il était inapte à comprendre cette échelle de mesure il avait tout ce qu'il faut pour réaliser qu'il les surpassait à tous niveaux et n'avait pas à s'en faire. Ayant pris soin de les démembrer à toutes fins utiles, il n'avait pas à craindre de les voir se relever – encore leur faudrait-il des jambes. Or, les fragments de leurs corps avaient été disséminés à son aide et n'étaient pas près de se rassembler, à moins qu'on ne leur vienne en aide. Mais il n'aurait laissé cette chance à personne et veillait à ne pas avoir de mauvaise surprise en demeurant à proximité. Tout geste suspect serait repéré de loin et éradiqué dans la seconde. Il avait été élevé à la guérilla urbaine et la connaissance de la rue en avait fait un homme avant l'heure. L'idéalisme était banni de son vocabulaire, ne comptait que de survivre et non plus de vivre. C'était voir la vie plus noire qu'elle ne l'est, même si c'était difficile en ces heures, certes. Mais à ne rien attendre, il courait moins de risques d'être déçu et c'était mieux ainsi. Résolument plus sombre depuis qu'il s'était lancé dans cette vendetta aveugle, il n'avait plus rien de candide.

C'était un enfant-soldat, éduqué pour faire la guerre et ne connaissant qu'elle sous toutes les coutures. Triste à dire. Mais il ne s'en portait que mieux, et c'était selon lui l'unique moyen de survivre dans ce monde où la loi du plus fort fait loi. Et s'il fallait être le meilleur d'entre tous pour être hors de portée, alors il serait celui-là. C'était un raisonnement primaire mais néanmoins formatif et il fallait lui reconnaître le potentiel d'arriver à ses fins. À n'en pas douter, si le cours de l'histoire n'avait pas basculé sous l'égide du sombre monarque, tout aurait pu être bien différent... Mais se lamenter ne renverserait pas le sablier pour que les sables du temps refluent et ramènent un passé révolu. Reculer n'était pas une option car tout ce qui était dans son sillage s'effondrait au fur et à mesure de son implacable progression. Tout ce qu'il pouvait faire était d'aller de l'avant et de prendre son courage à deux mains, d'embraser son âme pour qu'elle ne fasse plus qu'une avec cette épée dont la force réside dans son bras gauche. Excalibur ne lui avait pas été donnée par hasard et il ne tenait qu'à lui d'en faire bon usage pour mettre un terme à ce règne de terreur qui n'avait que trop duré. Assis sur un rocher à qui l'usure avait vaguement donné la forme d'un trône, il contemplait son œuvre quand une voix se fit entendre.

- Toi ! Attends que je te chope, et tu...

S'étant levé d'un bond, il avait immédiatement porté la main à la gorge de la jeune femme, prêt à lui réserver le même sort qu'aux servants d'Hadès qui gisaient un peu partout dans les environs grâce à lui. Et si la vue de la prothèse rutilante arrêta son geste en plus de le faire sourciller, sa cuirasse acheva de le dissuader de faire cela. La colère était mauvaise conseillère, c'était un fait, mais l'écouter sans se poser de questions ne l'avait jamais dérangé. Seulement, cette fois, son armure était entrée en résonance avec celle de sa vis-à-vis pour mieux le dissuader sur-le-champ de donner suite à son geste. Et si ce phénomène le laissait circonspect, faute d'en connaître l'origine, il pensa tout de même bon de se fier à cet étrange sentiment et de s'y plier. Il serait toujours temps de lui mettre le couteau sous la gorge littéralement un peu plus tard si ce qu'elle avait à dire ne lui convenait pas. Un instant pensif, il Erayn ne bougea pas d'un pouce, pesant le pour et le contre. Tout cela était au-delà de son seuil de compréhension et il ne savait plus à quoi se fier. Cependant, la ressemblance entre leurs apparats là où ceux de leurs ennemis jurés étaient d'un noir profond portait à croire que c'était d'elle qu'il avait le moins à craindre. Plutôt ironique quand on sait que c'était la seule à lui avoir porté une attaque digne de ce nom en l'expédiant ici, mais soit.

- Capricorne, hein... Je vais pas te mentir, je pige que dalle à tout ce que tu me racontes. Tout ce que j'en retiens c'est qu'on a l'air d'être du même côté, même si j'ai envie de t'en foutre une pour m'avoir balancée ici comme une connasse. Mais bon, je suis bon seigneur alors je passe l'éponge, on va dire que c'est parce que t'es bien foutue.

Toujours sur la défensive, comme le laissait voir sans peine sa mine renfrognée, il accepta toutefois cette poignée de main. Dommage que celle qui lui ait été tendue soit artificielle sans quoi il l'aurait bien broyée pour obtenir au moins cette mesquine compensation. Bien sûr, il pouvait toujours faire voler celle-ci en éclats, mais ce n'était pas ce qu'il voulait. De plus, en dehors du trouble causé en l'envoyant au Yomotsu Hirasaka, elle ne lui avait pas porté préjudice et il serait de toute façon nuisible à l'un comme à l'autre de se faire du mal s'ils étaient alliés comme le pensait le Capricorne. Et s'il avait eu l'air d'être prêt à la réduire en charpie dans un accès de colère à son arrivée – il ne comprenait d'ailleurs toujours pas par où elle était passée – il n'avait pas perdu de vue ses victimes. Celles-ci n'avaient pas bougé d'un pouce. Sans doute finiraient-ils par revenir à la vie, surtout ici où ils étaient dans leur élément. Rien ne pouvait entraver ce processus. Mais tant que le bretteur serait dans les parages, ils ne pourraient remuer le petit doigt sans être écrasés une fois de plus. Cela avait dû se comprendre, aussi restaient-ils à l'état de débris de macchabées que l'adolescent désigna du pouce par dessus son épaule.

Comme tu le vois je me suis pas gêné. Vu la gueule du décor je me disais qu'ils se sentiraient chez eux et cogneraient plus fort parce qu'ils jouent à domicile, mais on peut pas dire que ça ait fait grande différence. Si t'espérais me foutre dans la merde en me balançant ici avec eux, c'est raté. Je me sens au moins autant à ma place qu'eux ici, le lugubre ça me connaît...

À croire qu'il suffisait d'en parler pour ne plus y être. Un nouveau tour destiné à le faire sortir de ses gonds ? Non, ce n'était cette fois que pour le délivrer de cette prison infernale dans laquelle elle l'avait jeté sans ménagement quelques heures plus tôt. Rester là-bas un peu plus longtemps ne l'aurait pas dérangé, car effectivement, il s'y sentait bien. Dans cette partie des Enfers, la force des Saints n'était pas bridée et il pouvait donner libre cours à ses envies de destructions. Quant à savoir ce qui le galvanisait à ce point, c'était sans doute un résidu de l'énergie qui s'était emparée de lui pendant le combat. Et la source de cette vélocité se situait d'ailleurs à leurs côtés, à présent. Le décor était différent de celui qu'il avait quitté en allant visiter le royaume des morts mais la demoiselle était toujours à leurs côtés. Et s'il était connu pour être plus impulsif que réfléchi, il ne fallait pas avoir inventé l'eau chaude pour saisir que Morgane avait dû l'emmener avec elle pour des raisons obscures. Une question de plus à ajouter à une liste déjà longue, si bien qu'une légère migraine commença à poindre.

- Attends, qu'est-ce qu'elle fait là elle ? Pas que ça me dérange de me retrouver sous le même toit qu'une strip-teaseuse, mais j'aimerais quand même comprendre ce que c'est que tout ce bordel à la fin. Et... Oh, c'est quoi ce délire ? Qu'est-ce que tu fous avec un flingue toi ? Lâche ça avant de faire une connerie !

Bien que doté de capacités surhumaines, Erayn n'avait pas encore réellement idée d'à quel point une balle de revolver pouvait être dérisoire si elle le prenait pour cible. La force de son cosmos la ferait disparaître avant même d'avoir pu l'approcher d'assez près pour être à portée de main. Sans parler de la solidité légendaire des armures d'or et de la force qu'il pouvait déployer en un battement de cils. Dans tous les sens du terme, le Capricorne était un diamant brut de décoffrage. Il était non seulement sauvage et brutal mais avait en plus grand besoin d'être affiné pour se rendre compte de ce que voulait signifier son statut d'élu. Pour être la seule parmi eux à en savoir plus sur leur ordre, la Saint du Cancer n'était pas prête d'en avoir terminé avec les explications. Inquiété par l'arme à feu que serrait l'incarnation divine, il avait levé le bras en bouclier au cas où un coup partirait par inadvertance. Et si la peur l'avait envahi un court instant, se voyant déjà mort d'une balle dans le crâne en dépit de sa puissance phénoménale, il n'avait pas oublié les propos tenus par sa consoeur et pensa bon d'y revenir afin de clarifier quelques points pour mieux s'y retrouver. Ce ne serait pas du luxe, surtout pas après avoir traversé ces épreuves dans le chaos le plus total. Sa cape noire voltigea alors qu'il pivotait d'un bloc pour faire face à son égale, bien que tous très peu rassuré de savoir un barillet chargé à quelques mètres de son dos.

- C'est quoi le Sanctuaire au juste ? Et cette histoire de maisons ? Là, je suis largué. Alors si tu te sens une vocation de Wikipedia ambulant, je dis pas non, ça m'évitera d'avoir mal au crâne à force de me demander dans quelle galère j'ai encore foutu les pieds. Jusque là, c'est un coup à me faire regretter de m'être senti une âme chevaleresque vu la galère. D'accord, j'ai pu profiter de la vue, mais ça reste quand même léger comme consolation, alors j'aimerais bien comprendre ce qui m'arrive avant de m'en prendre plus dans la gueule que c'est déjà fait. Sans vouloir être vexant...
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-hoshikei.forumsactifs.com/spectres-d-hades-f2
Hypnos
■ Admin ■
|Dieu du Sommeil|

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/07/2011
Allégeance : Hadès
Rangs : Demi-Dieu
Hierarchie : Dieu du Sommeil

Fiches Personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Jeu 28 Juil - 15:29

Sur la côte de Yomotsu Hira...

Hypnos avait regardé le spectacle de loin. De ces chevaliers venus défaire les spectres sur leur propre domaine. Ha décidément, ces réincarnation spectrales étaient bien trop faibles. Il n'avait pas envisagé l'intervention d'un chevalier d'or, mais de deux. La race humaine comptait donc encore ce qu'il nommait "espoir" dans ses rangs. Ayant trouvé une chaise, il était suspendu juste au dessus du puits des morts, se balançant en buvant une tasse de nectar.



Il les avait regardé, amusé, ses cheveux d'or et ses yeux d'ambre fixé vers ceux qui avaient franchir la limite du royaume des Morts. Faisant en sorte qu'ils ne ressentent pas sa présence. Il pourrait sans aucun mal les suivre à l'odeur de leur cosmos. Thanatos était occupé ailleurs, il le rejoindrai plus tard certainement. Mais cette mission demandait plus de tact que de force brute et si son frère possédait incontestablement la seconde, il faisait souvent preuve d'une grande ignorance de la première. Se relevant en laissant tomber la chaise dans le vide, il arrêta un mort, lui remettant la tasse dans les mains avant de le laisser tomber au plus profond des enfers.

Gardant son surplis sous ses vêtements, il restait maître des illusions et ces chevaliers d'or étaient bien trop jeune pour se rendre compte de quoique se soit. Il trouva sur le chemin qu'empruntaient les chevaliers et la Déesse, un simple marchand, dont il prit possession du corps d'un simple claquement de doigts, offrant à l'homme un sommeil éternel. Ses cheveux prirent aussitôt la couleur des blés. Il ressemblait à n'importe quel être humain de la région, apportant dans ces montagnes isolées, ce qu'il faut de nourriture dans les différents refuges de la région. Contrairement à son gémellaire, Hypnos savait que pour approcher les humains il fallait leur ressembler et par le passée les chevaliers d'or leur avait causé trop de soucis pour qu'il puisse prendre le moindre risque. S'il venait à courir un grave danger, il pourrait toujours téléporter devant lui une armée de garde des enfers ou même cerbère en personne. Mais pour le moment il voulait voir qui était cette nouvelle Athéna. Autant prendre toutes les rumeurs aux mots plutôt que de se laisser surprendre.

Il avait plusieurs plans, plusieurs cordes à son arc pour tromper la vigilance des gardiens et comptait bien s'en servir, lui le Dieu des rêves faisait déjà planer une étrange odeur de pavot un peu partout pour diminuer la force des chevaliers, enfin il frappa à la porte...

"Désolé de vous déranger, mais... j'ai entendu des voix. Je viens rarement par ici, je livre les refuges aux alentours. Avez vous besoin de quelque chose?"

Sa voix faisait penser à quelqu'un de naïf, mais son timbre était d'une persuasion étonnante et pour faire diversion, il ordonna à l'un des spectre d'attaquer par l'arrière de la maison. Ce dernier fit exploser son cosmos noir et brisa un des murs de la masure... les pions étaient en place, la partie allait pouvoir commencer...

[HRP: Je poste avec l'autorisation de Morgane ^^ FIN HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
■ Spectres ■
|Dieu de la Mort|

avatar

Masculin Vierge Dragon
Messages : 40
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 29

Allégeance : Spectres
Rangs : Demi-Dieu
Hierarchie : Dieu de la Mort

Fiches Personnage
HP:
350/350  (350/350)
CS:
350/350  (350/350)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Ven 29 Juil - 2:33

[Sur la côte de Yomotsu Hira...]

Tandis que son frère observait les évènements tout en s'abreuvant d'une tasse de nectar, Thanatos rongeait son frein. Tout ce qu'il voulait, c'était intervenir lui-même afin d'achever le piètre travail de ces incompétents de Spectres qui n'arrivaient pas à venir à bout d'une simple jeune fille. Quand bien-même était-elle la réincarnation d'Athéna et s'était-elle réveillée, force était le constater qu'elle ne maîtrisait encore pleinement toute l'étendue de ses pouvoirs, et qu'il était le moment opportun afin d'intervenir. Malheureusement pour lui, cette mission impliquait également un certain tact, comme le lui avait aimablement rappelé son frère, ce qui signifiait qu'il n'était guère encore pour lui venu le moment d'intervenir.

Il savait pertinemment qu'il n'était guère un adepte de la diplomatie, et comprenait pourquoi il ne pouvait se permettre de débarquer de manière intempestive, paré de sa Kamui, et de commencer à détruire toute forme de résistance jusqu'à finir par retrouver et capturer la réincarnation d'Athéna. Pour autant, une telle situation le frustrait. Fort heureusement, il put canaliser une part de cette dernière lorsqu'il constata que certains des hommes de l'armée du Grand Hadès étaient envoyés ici, en leur infligeant diverses sévices pour avoir échoué dans leur tâche, puis en les projetant directement lui-même au fond du puits. Malgré cela, cette frustration vint immédiatement de nouveau le ronger. En effet, si ces Spectres étaient arrivés ici, il s'agissait probablement de l’œuvre du Chevalier du Cancer...

Ce Chevalier du Cancer, qui au fil des générations s'était distingué pour son pouvoir à projeter les âmes en ce lieu. Ils se prétendaient à chaque fois Maître de la Mort, ce qui mettait le véritable Dieu de la Mort qu'il était dans tous ses états. Ces pathétiques humains vêtus d'orichalque se prétendaient remplir sa propre fonction ou être indirectement son égal. Comment pouvez t-ils oser ? Comment ces cancrelats prétendez de telles inepties ? Thanatos prenait malgré tout sur lui, mais une chose était certaine : Il comptait bien se venger un jour d'un tel affront en personne, ce en se soulageant sur ce nouveau pseudo-combattant du crabe, avant de l'envoyer au Cocyte.

Conséquemment, la simple pensée de ces éléments désagréables pour lui, engendra dans son for intérieur une incapacité à rester statique et inactif en ces lieux, d'autant plus lorsqu'il sentit la disparition de son frère, qui selon son plan, avait décidé de prendre possession du corps d'un humain afin de ne que mieux s'infiltrer. A défaut d'intervenir en faisant usage de la force et en laissant cours à toute sa frénésie, il se résolut à imiter son frère plutôt que de rester seul dans cet endroit, qui pourtant lui était très familier, pour ne point dire qu'il appréciait y passer du temps. Il s'incarna ainsi dans le corps d'un humain de gabarit relativement imposant, peut-être un forgeron ou un homme d'armes, avant de rejoindre Hypnos, qui pour sa part avait investi un marchand.

"Cher frère, j'espère que tu ne pensais pas que je resterais les bras croisés sans rien faire !"

Une détonation se fit alors entendre quelques instants après. Le Sommeil venait d'ordonner à l'un de leurs spectres d'attaquer la bâtisse par derrière afin de faire diversion, et ce dernier fit alors exploser son cosmos.

"Une explosion ? Ma foi Hypnos, tu te dévergondes un peu !"
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
■ Admin ■
|Gold Cloth du Cancer|

■ Admin ■|Gold Cloth du Cancer|
avatar

Masculin Gémeaux Serpent
Messages : 276
Date d'inscription : 06/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Maitre
Hierarchie : Chevalier d'Or

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Ven 29 Juil - 19:30

    Pauvre garçon, qu'allons-nous faire de lui ? En ces moments troublés, de nombreux chevaliers découvrent leurs armures par leur propres moyens, cependant le phénomène ne s'était pas encore produit avec une armure d'or... Il faut espérer que ce soit le seul dans ce cas, le sanctuaire ne peut se permettre plusieurs chevaliers d'or ignorants. Il n'est encore qu'un enfant... L'ignorance aurait été le salut de son âme, encore un peu et la jeune guerrière lui aurait ôté son armure pour qu'il puisse vivre, tout simplement vivre, la tache qui l'attendait était au-delà de ses forces... Mais la règle veut que les armures choisissent leurs porteurs, le plus apte à remplir le rôle qui lui est attribué.

    -"Voilà des millénaires que les dieux de l'Olympe se livrent une guerre sans merci pour prendre le contrôle de la terre normalement attribué à la déesse Athéna. En portant ton armure d'or tu fais partie de l'élite de l'armée d'Athéna, ton rôle est de garder son sanctuaire, ton rôle est de donner ta vie pour protéger la déesse et l'humanité." Morgane marqua une courte pause et pointa son bras d'or vers la jeune fille... "Je te présente la réincarnation d'Athéna déesse de la justice et dernier espoir de l'humanité. Dorénavant tu ne lui manquera plus de respect ou je te ferais bouffer le bras qui te sert de sécateur petit morceaux, par petit morceaux... Tout en préparant un départ précipité la gardienne de la quatrième maison continua ses explications : Les spectres que nous avons combattu sont des troupes de secondes zones, notre intervention ne devait pas être prévu par les enfers sinon le comité d'accueil aurait été un peu plus conséquent... Il faut que tu saches qu'il existe en enfer des forces égales et maintes fois supérieures aux nôtres nous devons être prudent..."

    Alors que la demoiselle allait extirper de son sac de sport quelques vêtements discret pour le chevalier du Capricorne, elle stoppa net, son petit nez frétilla, huma l'air ambiant: du pavot... En quantité suffisante pour tromper la vigilance des humains... « Ce n'est pas normal, une telle quantité... Il faudrait brûler un champ complet... ». Instinctivement la jeune guerrière posa sa main d'or sur son armure, tout en armant son arme de poing de l'autre main. Un livreur franchi la porte, il prétendait alimenter les différents refuges de la région, Morgane braqua son arme vers lui... Lorsqu'une formidable explosion cosmique ruina l'arrière de la maisonnée, la déflagration propulsa Morgane vers le lit ou se tenait assise sa déesse, en quelques seconde l'armure d'or du cancer retrouva le corps de sa propriétaire. Elle eu beaucoup de mal à retrouver ses esprits, elle observa ses bras, porta une main à sa tête, entière et recouverte d'or elle s'élança vers sa déesse pour faire rempart de son corps. Comment avait-elle pu se faire avoir de la sorte ? Depuis qu'elle portait cette armure elle possédait toujours un coup d'avance sur ses adversaires, lors des affrontements elle menait la danse... Sauf ce soir.
    L'esprit encore embrumée par les vapeurs de pavot, la guerrière du Cancer, tenta malgré elle de rassembler ses pensées. Analyser la situation, observer différentes possibilités, le second nomma le premier Hypnos, il lui parlait d'égal à égal... Une seule personne au monde pourrait parler de la sorte au dieu du sommeil...

    -"Si lui c'est Hypnos, toi tu dois être Thanatos ? Je me suis toujours demandée à quoi pouvait ressembler le dieu de la mort... Je suis franchement déçue, après tout tu n'es que le second maître de la mort..." Elle jeta cette dernière pique avec un sourire espiègle. Les relations entre les guerriers du Cancer et le dieu de la mort ont toujours été... Troubles.

    Morgane s'approcha doucement d'Erayn, lui glissant par l'occasion quelques mots d'explications sur l'identité et la puissance des visiteurs. Cependant quelques paroles s'implantèrent directement dans l'esprit du jeune homme, quelques paroles simples : « Fuis ! Fuis avec la princesse, tu n'es pas de taille contre eux, je vais tenter de les retenir le plus longtemps possible ! Emmènes là vers Athènes saine et sauve ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Athéna
■ Saint ■
|Déesse de la Sagesse|

■ Saint ■|Déesse de la Sagesse|
avatar

Féminin Vierge Dragon
Messages : 491
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 29

Allégeance : Saint d'Athéna
Rangs : Dieu
Hierarchie : Kamui

Fiches Personnage
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
PA:
90/90  (90/90)
MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   Sam 6 Aoû - 12:32

    Le retour des deux Gold Saint ne tarda pas, une heure environ, comme l'avait prédit Morgane. Bien assez pour qu'Athèna comprenne les informations qu'on lui avait délivré. La discussion semblait houleuse entre les deux revenants, Athéna n'y prêta que peu d'attention, tant de choses nouvelles l'entouraient, des odeurs différentes, des couleurs plus intenses. Une nouvelle vision du monde qu'elle appréhendait lentement. Un handicap évident pour la réincarnation d'Athèna, elle qui abandonna son essence première pour renaître au plus près des Humains. Si frêle et fragile, déboussolée qu'elle était encore. Son esprit parvenait à dépasser les limites même de la réflexion, de la concentration, de la logique. Cette arme à feu encore entre ses mains, son usage devenait de plus en plus dégoutant pour la Déesse, tuer ... n'avait rien d'héroïque, bien au contraire. La mort n'apporte rien de bon, son maître n'en rit que d'autant plus. Malgré le peu d'attention que la demoiselle prêtait aux discussions entre Morgane et Erayn, elle remarqua la surprise du jeune homme lorsqu'il comprit quel était l'objet niché entre les paumes blanches d'Athéna. Surprise, cette dernière le posa lentement près d'elle, sur le lit, alors que l'homme reprenait sa conversation avec autant d'agitation. Sa mémoire humaine jouxtait les souvenirs d'un passé immémorial pour l'humanité elle-même. Chansons guerrières, espoir de paix, fracas entre épées et boucliers, un champ de bataille se dessinait dans l'esprit de la belle Athéna. Les sentiments liaient à cette réminiscence ne se firent pas attendre : douleurs, colère, tristesse, peur...

    Quelque chose vint sortir la Déesse de sa remémoration. Une odeur piquante, trop envoutante. Le fumé normalement invisible se faufilait sous le regard étonné de la déité. Instinctivement, elle plaqua ses mains contre son nez et sa bouche, ressentant une soudaine explosion cosmique. On les attaquait de nouveau, mais cette fois-ci l'ennemi était de taille. Une partie du refuge s’effondra par la violence de l'attaque, deux hommes leur faisaient face, non pas hommes ... des dieux. Se levant doucement alors qu'elle avait vu Morgane s'élancer entre elle et les deux arrivants, Athéna lança un regard interrogateur vers les deux déités, bien sur, leurs déguisements auraient pu tromper la plupart des mortels mais surement pas des manipulateurs de cosmos. Morgane nomma les deux êtres, alors il s'agissait de vieilles connaissances car Athèna comprit instantanément la menace qu'ils faisaient peser sur leurs vies par leurs simples présences. La guerrière intima quelques paroles au second chevalier, mais Athéna n'était pas prête à laisser quiconque faire face à deux dieux.

    -" Morgane ... nous ne pouvons vous laissez ici."

    Son ton certain, elle observa plus durement les deux troublions, la colère vint la prendre lentement, une nouvelle dimension de ce sentiment s'ouvrit à elle, comme une évidence. Un nouveau cosmos se fit sentir, plus doux que les autres certainement, mais plus pesant et troublant. Comme un appel aux cieux, son aura la parcourut des pieds à la tête pour lentement s'évader vers le plafond détruit, s'élevant vers le ciel pour s'évaporer dans l'incertain. La présence de son aura galvaniserait très certainement les chevaliers présents et leurs armures. Bien plus encore, ce nouvel éveil de cosmos indiquerait leur position à ceux qui croient et attendent encore Athéna.

    -" Votre présence ici n'est pas la bienvenue, retournez vous s'en où il vous en cuira !"

    Son aura cosmique se fit bien plus intense et brutale, comment peut-elle en user si rapidement ... son corps réagissait pour elle, comme un mécanisme d'auto-défense, ses impressions et la menace pesante des arrivants suffisaient amplement pour qu'elle comprenne le danger. Ses paumes de mains lui brûlèrent soudainement, non pas au point de lui faire mal, juste assez pour lui faire comprendre qu'on attendait quelques mots d'elle pour rendre la scène plus équilibrée.

    * Ton sceptre Athéna ... je te guiderais.*

    La voix de la déesse victorieuse psalmodiait dans son esprit, un souffle nouveau l'investit alors, entre ses mains se dessinèrent les contours d'un sceptre d'or massif et d'une pureté sans égal. L'aura de la déesse n'en fut que plus intense, recouvrant dès lors le symbole tout puissant de la régente de l'Humanité. Entre ses mains, le sceptre bourdonnait, les impulsions de son cosmos vrillait l'air pour l'emplir de prières bénéfiques. Athéna frappa le sol de son sceptre, le choc qui en résulta entoura les lieux d'une protection contre les prochains méfaits des dieux démoniaques, le pavot n'avait plus son effet sur les deux chevaliers... Athéna reprit de nouveau la parole.

    -" Retournez auprès de mon oncle, Demi-dieux, il n'est pas encore l'heure de combattre. Mais sachez que ce n'est pas simplement la reconstitution de mon sanctuaire qui prend lieu en cet instant ... mais la fin de votre tyrannie sur Terre. Allez donc prévenir Hadès de mon retour ... vous savez si bien lui plaire !"

    La cocasserie était de mise, une déesse vêtue d'un jean. Expression de modernisme extrême, il n'en était pas moins qu'elle ne laisserait nullement Morgane ou Erayn mourir ici pour leur permettre la fuite. Les ennemis présents n'étaient surement pas là pour en découdre ouvertement, ils étaient ici par curiosité. Peut-être qu'ils en viendraient à craindre cette réincarnation comme il se doit maintenant que la Déité en question n'avait plus rien d'une brebis égarée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ RP Event ] ••L'éveil d'une Déesse| l'apparition des Chevaliers d'or.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya :: Zone de Guerre Sainte :: Les autres lieux :: Autres Lieux-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit