AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Méditation

Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Méditation   Ven 24 Juin - 12:07

Je venais juste d’effectuer ma réincarnation… Je n’avais pas encore recouvré tous mes esprits ni toutes mes capacités… J’avais besoin de me ressourcer… Et le seul moyen qu’avait une divinité telle que moi pour faire cela était la méditation… J’étais une Titanide spirituelle, cérébrale, bien que dotée de la puissance physique typique de ma génération. Vêtue de ma Sôma, les cheveux détachés, j’avais au départ pour dessein de m’en retourner au Labyrinthe… Or, il me vint soudain à l’esprit que ce ne serait pas en ces lieux maudits que je parviendrais à atteindre l’état de sérénité que je recherchais. Lévitant à quelque hauteur importante du sol, je cessai ma course… Où pouvais-je donc bien me rendre ? D’une main tremblante, j’essuyai mon visage où roulaient quelques gouttes de mon Ichôr… L’armure divine que je portais guérissait ces blessures magiques issues de mon emprisonnement. Elles étaient profondes, d’où ce temps long de régénération, et par-dessous tout douloureuse. Malgré tout, l’effet guérisseur de l’arme offerte par Mère me faisait un bien inespéré… Là n’était pas la question. En ce moment, je m’interrogeais surtout sur l’endroit où je pourrais me rendre en paix, sans risquer d’être interpellée par un des belligérants de ce monde, de quel camp qu’il soit. J’avais un net besoin de calme et de paix… Car ce que je voyais ne faisait rien d’autre que de m’horrifier. Je fermai quelques secondes les yeux, puis je les rouvris. Je savais où ils ne penseraient jamais me trouver…

« Le Jiangxi… Les Cinq Pics de Rozan… »

J’ai toujours apprécié ces zones du globe situées en Extrême-Orient, car leur façon de penser était proche voire similaire à la mienne… J’espérais seulement qu’il restait encore quelque habitant en ces provinces reculées… J’allais de toute manière en avoir le cœur net puisque je m’y rendis, perçant les ténèbres spectrales avec mes propres ténèbres, issues du Tartare. Ce voyage me suscita le sentiment d’aller droit dans un gouffre… En effet, lorsque je progressais, le passage que je créais devant moi se refermait aussitôt derrière… C’était cela, l’Utopia de mon neveu. Un monde sans retour… Mais pour moi, tout cela n’était qu’illusoire et je percevais cette façon d’agir comme enfantine… Il en allait de même pour Zeus et Athéna… A vrai dire, il n’existait plus aucun ordre dans ce monde, c’était donc pour cette raison que j’avais la conviction que celui que les Titans souhaitaient imposer était le meilleur… Il était temps de mettre fin à ces enfantillages. Il faudra pour cela se battre, telles des brutes… Pour détruire à nouveau ce monde, à son plus grand dam. Lorsque je pensai cela, je crus entendre un murmure terrestre, qui exprimait son désespoir quant au futur… Ma Sôma, à son tour, crissa. D’une voix résonnante, en poursuivant mon chemin, je déclarai, en fermant mes yeux rouges :

« Je le suis tout autant que vous… »

Enfin, j’arrivai à destination. Je posai pied à terre, près d’un fleuve, dont la couleur me semblait être absente. Je pouvais apercevoir au loin les 5 pics, fièrement dressés, ainsi que l’immense cascade… Cette vision me fit sourire, je retrouvais déjà un peu de sérénité. Je levai la tête, puis je me laissai porter par mon esprit jusqu’à l’un des pics. Durant cette ascension, mes yeux étaient clos. J’écoutais simplement le roulement de l’eau. J’atterris ensuite sur l’un des Cinq Pics. Puis, profitant de ma solitude, je retirai ma Sôma, j’étais nue et recouverte de blessures… On n’y distinguait presque plus mes tatouages, mes étranges tatouages que nul n’était parvenu à en comprendre le sens… J’étais quelqu’un de secret et je ne désirais pas révéler quoi que ce soit de moi. Mon arme en main, je regardai ensuite la cascade… Je lévitai jusqu’elle, puis je la traversai, luttant contre la trombe d’eau qui s’abattit sur moi durant cette courte traversée. En plus de pouvoir savourer le bruit de l’eau, je pouvais en savourer la texture grâce à la grotte derrière la cascade, et j’étais de surcroît en paix… J’étais trempée, mes fins cheveux d’ébène déjà si longs semblaient l’être encore plus… Je m’assis ensuite, adoptant la position de Lotus. Ma Sôma était disposée sur mes genoux, elle se reposait tout en me guérissant. Ma cascade de cheveux masquait mes avantages féminins et ma féminité, mon corps était entièrement détendu… Je fermai alors les yeux…

Mes tatouages se mirent à briller, une aura argentée et lunaire m’entoura, et je m’élevai quelque peu du sol… Un croissant de Lune inversé apparut sur mon front, mes cheveux ondulaient mystiquement… Cela faisait une éternité que je ne m’étais pas sentie ainsi. Quel bien être… Quelle paix, quelle tranquillité… Un sourire apparut sur mon visage bienheureux alors que j’entais en communion avec moi-même… Mon esprit et mon cosmos me berçaient, ma Sôma me soulageait… Je semblais fort vulnérable, or ce n’était qu’une apparence… Car ma clairvoyance était toujours en activité, et je prévoyais qu’une âme proche mais à la fois ennemie viendrait troubler ma méditation… Aussi étais-je prête à toute éventualité, mais pour le moment, je profitais de mon bien être…


Dernière édition par Phoebe le Jeu 30 Juin - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Ven 24 Juin - 20:24

    « La seule constante de l'univers n'est-elle pas le Changement ? Un jour, tout ne sera que poussière et même les étoiles du ciel pâliront. Ta vie n'est qu'une faible bougie dans les ténèbres et ta mort une simple pensée, privée de sens par sa futilité.

    Approche, petit être, et je te montrerai comment la faire briller plus intensément »
    Tiamat, 1743

    Menez une guerre n'était pas toujours facile, surtout lorsque celle-ci étaient menée en infériorité numérique. Si les égides disposaient généralement d'une puissance de feu supérieurs aux Spectres, ses derniers étaient bien plus nombreux et le monde était acquis a leur cause. Utopia, une idée stupide d'un monde figé sur lui-même, refusant de se plier aux règles les plus élémentaires de la vie, ne pouvait perdurer plus longtemps. Toutefois, les spectres eux-même se dissimulaient, probablement dans leurs repères infernal, a un endroit ou même les plus grand zélateurs de la divinité de la foudre ne pouvait se rendre sans assistance. C'était pour cette raison que le maitre de l'Olympe voulait faire revenir Athéna et ses chevaliers, cela malgré leurs faiblesses agaçante et avéré lors du conflit précédent. Tiamat, malgré l'impasse, restait convaincue qu'elle parviendrait a trouver la solution avec ses propres forces, en se reposant sur ses lieutenants pour les batailles mineures et en agissant elle-même en cas de conflit plus imposant.

    Mais ses dernières semaines, le Cosmos de Typhon c'était fait plus présent, les murmures de l'incarnation du Chaos se faisaient plus pressant, comme si quelque chose au plus profond de son être venait de s'éveiller soudain a un nouvel état de conscience. La divinité primaire jubilait pour une raison qu'il refusait de révéler a son jouet personnalisé. Tiamat avait gardée son calme lorsqu'il la narguait, toutefois, elle avait décidée de prendre le taureau par les cornes. Mobilisant quelques troupes Olympiennes, elle s'était infiltrée dans le monde des vivants afin de pouvoir trouver quelques mortels qui faisaient commerce avec les Spectres, des vils collaborateurs pour qui la liberté avait un prix...Des gens méprisable qu'il fallait absolument purger du genre humain. Ils furent kidnapper rapidement et mener dans des endroits tenu secret dans les quatre coin du globe. Explosant d'une colère qu'on lui connaissait que fort rarement, Tiamat s'adonna a tous les sévices les plus vils pour tenter d'obtenir les renseignements qu'elle désirait.

    Couvrir ses mains de leurs sangs impur n'était pas un problème. Des dizaines périrent, incapable de supporter les mauvais traitements infligé par leurs tortionnaires qui n'avaient aucunes pitiés pour ses égarés. Mais la dernière d'entre eux révéla au bout de six heures de torture sans interruption de la part de Tiamat en personne que les Spectres s'agitait a propos d'une nouvelle crainte. Apparemment, dans leurs volonté de contrôler le monde et leurs guerre contre Zeus, ceux-ci avaient négliger le Tartare et le nom de Titan fini par venir aux oreilles de l'égide chaotique. Voilà qui expliquerait le comportement étrange de Typhon ses dernières semaines...Satisfaite, elle se montra miséricordieuse, tranchant la tête de sa malheureusement victime d'un coup de sa gracieuse épée du Chaos, puis se retourna afin de pouvoir quitter les lieux. Elle avait besoin de calme et de sérénité auprès de son élément et aucun lieu ne lui semblait mieux adapté que les cinq pics de Rozan.

    Pour s'y rendre, Tiamat avait décidée de passer par l'Olympe afin de gagner du temps. Disparaissant de l'endroit ou elle se trouvait en un éclair, au sens propre comme figuré du terme, la jeune femme fit son apparition sur le plus haut des pics de Rozan. Elle ne s'attendait toutefois pas a déranger la méditation de quelqu'un, et encore moins parvenir a l'objectif derrière lequel elle courrait depuis plusieurs semaines déjà sans le savoir. Son image était celle d'une femme magnifique, bien que d'apparence très froide, en effet, elle avait retrouvée son calme légendaire après avoir achevée sa suppliciée. Debout sur le pic, le port altier, la jeune femme senti bien entendu la présence en méditation dans la cascade et décida de baisser son regard vers cette dernière. Une forme de femme, au teint pale, s'y trouvait...Qui pouvait bien venir ici ? Fermant les yeux un instant, Tiamat entra en transe. La mer sembla un instant plus agité, le Cosmos chaotique de Typhon semblait prendre de l'ampleur en son corps. La Titanide ne devait pas avoir eue trop de difficulté a reconnaître les couleurs sur son armure ou la trace de l'aura de son frère dans le Cosmos de la jeune femme...


    « Phoebe... »

    Elle était trop loin, il fallait qu'elle se rapproche. Le prénom, elle n'avait fait que le murmurer alors qu'elle se déplaçait enfin, marchant dans le vide vers la cascade comme si celui-ci existait bel et bien. En réalité, de fine couche d'eau se soulevait du cours d'eau afin de lui faire un escalier des plus gracieux. Des années de déplacement au sein de l'Olympe lui avait donné une prestance sans égal, la noblesse de ses traits n'avaient d'égal que celui de sa démarche. Celle que l'on nommait autrefois Eleonore n'était plus depuis des éons, mais Tiamat était devenue encore plus belle et impressionnante de cette manière. Une fois sur l'eau, elle marcha dessus comme s'il s'agissait d'une chose normale. L'élément aqueux n'était guère stable en sa présence, ses pieds n'avaient de cesse de créer des remous a chacun de leurs pas a cause du Cosmos de Typhon. Elle se se stoppa que lorsqu'elle put réellement voir le visage de Phoebe et ainsi engager la conversation de manière plus amicale. Elle ne se sentait pas en position de force, malgré qu'elle soit dans son élément. Pour ne pas hésiter a méditer dans le plus simple appareil, la Titanide aux dons divinatoire devait être certaine de sa force, mais elle ne reculerait pas pour autant.

    « Alors vous êtes vraiment de retour ? Notre campagne doit être plus efficace que prévue... »

    Elle parla bien entendu de la campagne de Zeus contre Hadès. La jeune femme gardait les bras le long de son corps, mais l'eau semblait vouloir mordre ses jambes, comme si elle retrouvait soudain une maitresse perdue depuis bien trop longtemps. Elle ne s'en souciait même pas, savoir si c'était Typhon qui lui jouait un mauvais tour ou la Titanide qui tentait de l'emprisonner ne semblait pas frôler son esprit une seule seconde. Elle était trop confiante ou trop dérangée, faite vous votre avis...
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Ven 24 Juin - 21:31

Enveloppée dans mon cocon lunaire, j’eus une soudaine envie de m’y prélasser… Or quelque chose m’en dissuadait. Oui… Je savais que tu viendrais… Tu étais supposé être notre vengeur, or Zeus t’avait retourné contre nous… Petit frère… La Terre, à chacun de tes actes, me rapportait que tu te rapprochais… Mais quelque chose avait changé. C’était toi… Sans être toi… Mes yeux demeuraient fermés, mon visage n’abandonna pas son expression bienheureuse, et je ne pris même pas la peine de revêtir ma divine Sôma… Je savais que je n’avais qu’à attendre… L’aura autour de moi ne manifestait aucune crainte, aucune haine… Tu pouvais venir, je t’accueillerais… Mais assurément pas à bras ouvert… Je retins un peu de cosmos, afin que mes immenses cheveux masquassent ce que tu n’avais pas à admirer… Je te sentais approcher… Le calme de l’eau était troublé, je restai de marbre… Ton cosmos chaotique la taquinait alors qu’un cosmos plus aquatique, semblable à celui des guerriers de Zeus, la contrôlait… Qu’étais-tu donc devenu, toi, l’enfant de Mère et du Tartare ? Lorsqu’enfin je sentis ta présence juste là, en ces lieux, je te laissai venir à moi… Car c’était au dernier arrivé d’aller rendre hommage à celui qui était là avant lui… J’entendais l’eau mordre tes pieds, je ne manifestai aucune émotion quant à ta venue, je restai stoïque… Que me voulais-tu, bête infernale ? Tout à coup, tu t’exprimas… Avec une voix de femme ? Je cillai, alors que « Typhon » constatait la résurrection des Titans et vantait l’efficacité de l’intervention de Zeus dans sa lutte contre Hadès. J’esquissai un sourire. J’eus un petit rire avant de déclarer :

« En effet. Le clan des Titans vient de renaître à travers ma personne. Est-ce donc tant que cela une victoire pour le camp de celui qui a accompli l’impardonnable parricide ? Zeus est-il si démuni au point de mander de l’aide auprès des Dieux qu’il a emprisonnés et des Déesses qu’il a déshonorées ? Quelle pitié me suscitent ces paroles… »

J’ouvris enfin les yeux. Leur couleur rouge était foncée et unie, et semblait tout absorber, lumière comme ténèbres… Je toisai alors celle qui contenait Typhon en elle, dans son cosmos. Son armure comportait les couleurs typiques de mon frère, de ses écailles… La jeune femme se tenait droite, les bras le long du corps… Son corps était d’ailleurs joliment constitué, presque digne d’une déesse… Avec ma main droite, je l’incitai à s’approcher de moi, alors que ma main gauche reposait sur ma lame. Elle haïssait ce cosmos de la servante de Zeus, elle voulait lui arracher sa vie et libérer de ce fait Typhon, mon frère. Mais moi, je la retenais, avec mon cosmos je lui insufflais l’ordre de se calmer immédiatement. Alors que la belle s’avançait calmement vers moi, je resserrai ma poigne sur ma Sôma. « Stop », pensais-je à son attention. Puis, je reportai mon attention sur la guerrière au cosmos de Typhon, et je m’adressai à elle :

« Le cosmos de mon frère Typhon est aisément repérable dans le tien… Qui es-tu donc, femme, pour avoir ainsi pu hériter du Chaos incroyable hérité du vengeur de ma génération ? Et par quel phénomène le cosmos de Typhon a-t-il chu en toi ? Le supporter ne doit pas être aisé, Typhon est tellement capricieux… »

Mes yeux irréels étaient plongés dans les siens. Mes tatouages et la marque sur mon front émettaient de la Lumière puis s'assombrissaient sans cesse. Je voulais savoir… Il fallait que je sache… Car, même s’il s’agissait d’une guerrière de Zeus, elle comportait le cosmos de mon frère… L’instinct familial ressortait. Nous étions un clan, et, à mes yeux, Typhon en faisait toujours partie. Cela signifiait-il que cette demoiselle était en quelque sorte de notre famille ? Il faudrait en peser les pour et les contres… J’y songerai plus tard… Car je savais que je pouvais avoir confiance en ce Fléau… Je repris la parole :

« Je suppose que mon identité ne t’est point inconnue… Je suis Phoebe, la Titanide Lunaire et prophétique… Mon frère a du te le susurrer… Mais franchement, quelle idée d’avoir choisi un réceptacle féminin… Echidna sera bien déçue, vous qui adorez vous unir d’amour et engendrer des créatures invraisemblables… Qu'en penses-tu ? »

Je désirais voir, à travers ces paroles, si Typhon était capable de prendre le contrôle de son hôte et de s’exprimer de lui-même… A en voir les effets de sa présence sur le cosmos de la jeune femme, je pouvais en tirer une réponse positive… Mais j’attendais de voir… Je voulais voir jusqu’où l’influence de mon frère allait. Je le savais vil et pervers, et je n’avais aucun doute sur le fait qu’il n’hésiterait pas à se servir de son réceptacle comme un pantin… Je ris intérieurement à cette pensée avant d’ajouter cette ultime réplique :

« Qu’es-tu venu(e) faire en ces lieux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Sam 25 Juin - 12:56

    Elle avait pitié de l'héroïne ? Grand bien lui fasse. Tiamat était imperméable a ce genre de provocation tant qu'elle était dans son élément. La morsure de l'eau se faisait plus présente, recouvrant ses jambes comme si elle recherchait a emprisonner l'ancienne pythie ou au contraire lui donner un écran protecteur, pourtant, celle-ci ne semblait en rien contrôler ce courant qui circulait sur sa propre peau. Les yeux clos, Tiamat recherchait la réponse la plus appropriée. Elle n'avait pas l'intention de quémander l'aide des Titans plus que celle de Pallas Athéna, qu'elle trouvait dérisoire dans les deux cas, mais le retour des divinités primaire était pour elle la révélation qu'elle était bel et bien dans le vrai, Hadès en avait plein les bras, entre la traque des derniers Saints et les batailles contre Zeus et ses égides, il ne pouvait se permettre de tout faire et le Tartare avait alors connu une ouverture. C'était de cela dont elle était satisfaite ? Réellement ? Qui savait dans le fond ce qui se passait dans son cerveau, hormis Typhon lui-même, puisqu'il se plaisait toujours tantôt a la cajoler et lui murmurer de tendre promesse ou au contraire a la torturer et la tourmenter sans aucune raison apparente, c'était cela le changement, Tiamat c'était habituée a cela, la brune était devenue également une incarnation de ce Chaos.

    « Les intentions de Zeus ne sont connue que de lui-même. Le souverain a toujours été mystérieux dans ses interventions. En ce qui me concerne, je considère cela comme une victoire. Interprète le comme tu veut. »

    L'égide vit un signe de la part de la brune, elle l'invitait a se rapprocher encore. Était-ce un piège ? Difficile a dire, mais Tiamat n'avait pas sentiment d'être l'inférieur ici, elle avait oubliée ses complexes passée, la candeur qui caractérisée la jeune Eleonore. Lorsqu'elle se trouvait face a une personne divine, elle changeait son comportement en fonction de son interlocuteur. Phoebe n'avait pas hésité a la tutoyer et se montrer familière, alors elle avait fait de même, elle n'avait aucune raison de ne pas en faire autant. Il y avait un Cosmos hostile, celui de la Soma. C'était l'affrontement de deux générations, mais la Titanide ne semblait pas vouloir se jeter a corps perdu dans la bataille. Elle devait faire partie de ses personnes cérébrales capable de réfléchir avant d'agir de manière inconsidérée. Quoi qu'il en soit, Tiamat n'avait pour le moment montrer aucun signe d'hostilité. Elle cessa sont mouvement plus proche de l'ancienne déesse, mais toujours a une distance respectable, respectant l'espace vital de la divine lui faisant face. Cette dernière montrait de la curiosité pour celle qui lui faisait face, alors que l'égide semblait juste indifférente, oubliant même l'eau qui la recouvrait maintenant jusqu'au nombril.

    Toutefois, les paroles suivantes furent pour le moins surprenante. Elle se demandait qui elle pouvait bien être pour être capable de supporter le cosmos de Typhon en-elle. Celui-ci était très capricieux, elle le savait mieux que n'importe qui pour le porter dans sa chair depuis plusieurs millénaires maintenant, mais elle était devenue aussi chaotique que lui en quelque sorte. Alors qu'elle était pour l'instant calme, tout ceux qui la connaissait savait qu'elle serait susceptible d'exploser sans raisons apparente. La puissance de sa colère était tout simplement effrayante, mais la générale d'armée restait respecter pour sa puissance et sa manie personnelle : celle de venir en aide aux âmes jeunes égarées dans les méandres de la guerre. Ses enfants dont elle avait l'impression de lire dans le regard le reflet d'elle-même dans son passé, ils avaient le droit a une seconde chance, ils n'étaient pas encore corrompu...Tiamat ferma les yeux, recherchant la meilleure réponse possible a la question de Phoebe avant de reprendre la parole.


    « Autrefois, les mortels que je côtoyais me nommait Eleonore. Mais Eleonore est morte lorsque j'ai atteint un nouveau stade de conscience. Mes frères et sœurs d'arme me nomment Tiamat. Les mortels a qui je vient en aide me nomme la Faucheuse et me confonde souvent avec mon ennemi. Appelle moi comme tu le désire. »

    Clair, précis, limpide et froid, alors que l'eau qui l'entourait semblait elle si bouillonnante d'impatience, elle entourait totalement son corps, s'attaquant a ses mains, ses bras, sa poitrine...Elle semblait devenir une sorte d'être aqueux vivant dans un mouvement qui n'avait rien de naturel, comme si la jeune femme faisait simplement partie du cours d'eau. Tiamat observa Phoebe tranquillement, son regard n'avait toujours pas changée d'expression, comme un vide, attendant la réponse de la Titanide. Elle se présenta, en effet, Typhon lui avait déjà soufflée son nom dans son esprit, exposant ses titres divins. Puis elle enchaina sur le fait qu'il était étrange que Typhon est choisit un réceptacle féminin. Elle parla d'Echidna, sa femme, qui serait très déçue, mais encore fallait-il qu'elle se manifeste et jusqu'à présent, cela n'avait guère était le cas. Laissant l'eau recouvrir son visage, la jeune femme ferma les yeux, se concentrant sur les réactions de Typhon dans son cerveau. Celui-ci n'était pas content, il ne pouvait pas répondre lui-même a sa grande sœur, mais sa marionnette le ferait pour lui...

    « Je ne suis pas un véritable réceptacle de Typhon. Zeus voulait s'approprier le pouvoir du Chaos pour son armé, j'ai été choisit pour le porter, mais je ne suis pas un réceptacle divin, je n'ai qu'un fragment du pouvoir illimité de votre petit frère. Je suis juste sa marionnette, rien de plus. »

    Sa seule raison d'être était de veillez a ce que le Changement continue de s'opérer en ce monde. Rien ne pouvait la détourner de cette tâche et c'était probablement la raison pour laquelle elle participait a cette guerre contre une divinité qui croyait pouvoir figer le temps et l'espace dans une utopie des plus stupides. Quoi qu'il en soit, maintenant entièrement recouverte d'eau, Tiamat écouta la dernière question et laissa un petit rire amusée sortir de ses lèvres. Croisant les bras, prouvant ainsi que cette cage aqueuse l'entourant n'était nullement un handicap a ses mouvement, elle tourna le dos a la déesse afin de regarder les pics, puis commença a marcher en cercle avant de tourner son regard vers la Titanide pour s'exprimer de manière claire et précise, toujours d'une voix égale.

    « La même chose que toi : profitez du calme du lieu pour méditer sur la suite des évènements. Mais il semblerait que je me soit fait doublée...Comme quoi... »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Sam 25 Juin - 18:01

Sans interruptions de ma part, je laissai la jeune femme répondre à chacune de mes répliques et de mes interrogations. Elle resta stoïque tout le long, j’en déduis donc que la belle brune était courageuse, elle me tutoyait, elle était de ce fait audacieuse… Selon elle, le retour des Titans était comme une victoire pour le camp de Zeus –et donc d’Athéna… Une preuve qu’Hadès n’était pas en mesure de gérer son propre monde ? Sans doute… Mais moi, je l’interprétais différemment… La génération de mes neveux et nièces était bien trop préoccupée par les intérêts singuliers de chacun, alors que nous, Titans, sommes reliés par un lien unique et incassable. La déchirure familiale, il n’y avait rien de pire, et cela était en train de causer la perte des Olympiens actuels. Notre unité faisait notre force. Je n’en dis cependant rien… Si Hadès ou Zeus prenaient du recul et mettaient leur orgueil de côté, sans doute en prendraient-ils conscience. Je les trouvais toutefois incapables de faire cela car, après tout, ils étaient des Dieux, notamment ceux appartenant au Triumvirat formé suite à la déchéance du clan des Titans. Oui, j’éprouvais réellement de la pitié pour les enfants de Cronos et de Rhéa, ainsi que pour leurs propres enfants. De nouveau, la nostalgie me prit, or le moment n’était point approprié pour regretter mon passé glorieux.

J’écoutai maintenant la suite du discours de l’Egide de Zeus. Elle affirmait se nommer Eléonore, mais que sa dénomination avait changé lorsqu’elle « avait atteint un nouveau stade de conscience », et qu’elle se faisait appeler Tiamat par ses frères et sœurs d’armes, et la Faucheuse par ceux qu’elle sauve… Tiamat… A l’image d’une divinité lointaine de Mésopotamie, dont le caractère et les actes étaient semblables à ceux de Typhon… La dénommer Tiamat serait donc tout à fait approprié au vu des circonstances… Après tout, nous, Dieux, avons-nous-mêmes nos propres « surnoms ». J’étais la Brillante, Phoebe à la Couronne d’Or, la Purificatrice, la Prophétesse… C’était très commun mais malgré tout assez plaisant, il fallait l’avouer… Et reflétaient comment les autres nous voyaient. Pour ma part, je me demandais comment Tiamat faisait pour me distinguer… Car elle était recouverte d’eau, cet élément semblait l’avoir dévorée… Moi, j’étais restée nue et stoïque, ma Sôma semblait s’être calmée –mais pour combien de temps ?

Le dialogue se poursuivit, je sentis le cosmos chaotique de Typhon remuer de colère un moment. Je haussai un sourcil, son hôte m’expliqua qu’elle n’était qu’un simple réceptacle porteur d’une étincelle de cosmos chaotique, Zeus souhaitant se l’approprier –bien qu’Eléonore n’était qu’un pantin. Je cillai. Ma bouche se tordit. J’avais envie… J’avais envie d’exploser de rire ! Tiamat, suite à ma dernière interrogation, avait laissé s’échapper un petit rire, puis m’avait tourné le dos en me répondant qu’elle était venue méditer sur l’avenir. Et là, ne pouvant plus m’en retenir, je ris à gorge déployée… Oui je riais, je riais franchement, c’en était presque dément alors que je restai cependant immobile. Reprenant mon calme au bout de quelques instants, je reposai mes yeux à la couleur rouge unie sur Tiamat, avant de parler :


« Zeus, contrôler le Chaos ? Même le plus petit fragment de Chaos peut grossir, il suffit pour cela que, sous l’influence du cosmos de son détenteur originel, il se laisse aller… Tu représentes certes cette entité indescriptible mais tu es à double tranchant. Tout en toi n’est que changement… Il suffit pour cela d’observer ton cosmos… Je suppose qu’il doit en être de même pour ton caractère… Tu dois être à la fois obéissante à Zeus mais tu devrais également être capable de tuer tes frères d’armes de ta propre main… L’influence de Typhon sur toi est bien plus grande que ce que Zeus peut imaginer… Je connais mon frère… Typhon, même avec son pouvoir réduit, doit sans cesse être en train de te murmurer mille et une paroles… Tu n’es qu’une âme corrompue, et il n’y a plus qu’à espérer que l’arme que Zeus a tenté de créer à travers ta personne ne se retourne pas contre lui… »

J’abandonnai ma position de tailleur, reposant pied à terre. Je m’avançai, sans pudeur, vers cette entité aquatique afin de mieux la distinguer. J’avais en main ma Sôma. Mes tatouages étaient redevenus normaux, mais le croissant de Lune inversé sur mon front et la couleur unie de mes yeux demeuraient toujours. Je fixais Tiamat. Je regardai à mon tour au loin avant de déclarer :

« Le Destin, bien qu’écrit, est toujours plein de rebondissements. Il suffit de le vouloir pour le changer. Certains peuvent le lire et le voir, d’autres non. Moi, je fais partie de ces privilégiés… Il n’y a donc pas de méditation possible pour lire le Destin… Ce n’est que de la machination pour pouvoir faire face aux imprévus et les tourner à notre avantage… Je vais t’en donner un exemple… »

Avec vivacité, je fauchai l’enveloppe d’eau qui recouvrait Tiamat au niveau de son visage et de son cœur. Je concentrai mon cosmos, je plongeai mon regard dans le sien, forçant les remparts protégeant son esprit… Je pus y percevoir des flashs, des images d’enfants secourus, ou bien au contraire, de personnes subissant les pires tortures… Défense psychique ? Intéressant… Mais je persistais, et je bombardais son esprit avec le mien, n’exprimant qu’une seule chose et attrapant mentalement ce que je désirais… C’est-à-dire mon jeune frère… Je hurlai alors intérieurement comme extérieurement :

~° « Réveille-toi, Typhon ! Sors donc d’ici pour t’entretenir avec ton aînée !!! » °~

Suite à cette opération, tout semblait être redevenu normal et paisible… Je n’attendais qu’une chose : voir si mon souhait avait été exaucé…
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Lun 27 Juin - 20:15

    Elle riait...Le pantin en face d'elle était-il si pitoyable ? Avoir atteint la puissance du Chaos a un si haut degré avait un prix, elle le savait. Son âme n'était plus la même, elle était devenue l'incarnation du changement, subtil, terriblement corrupteur. Elle n'était plus la douce pythie qui priait tout les jours ses divinités, elle était une arme : on lui donnait un objectif et elle le remplissait, qu'il s'agisse d'une manière douce ou honorable ou au contraire violente et détestable, car elle était le Chaos. Cela, Phoebe l'avait très bien compris. La jeune femme avait la réputation d'être capable de contrôler les flux du destin de l'avenir, mais pouvait-elle également percevoir le passé ? Elle semblait si facilement tout savoir d'elle, a moins qu'elle ne soit doté d'un très grand esprit de persuasion. Levant l'une de ses mains couverte de l'élément aqueux vers son visage, Tiamat l'observa, serait-elle capable de lever celle-ci contre ses propres camarades au nom du Chaos éternelle ? Un jour, perdrait-elle le contrôle ? Ce jour la, elle ne serait plus efficace et les armes brisés et inutile sont impitoyablement jeté aux ordures.

    « Il parle, très souvent, depuis que je porte cet armure, il n'a plus cessez...Je m'en moque de n'être qu'un pantin. Celui de Zeus ou de Typhon, quel importance ? Je ne suis plus rien, mon identité, mon âme, ils l'ont détruite, bafouée, il y a plusieurs milliers d'années. Vous pouvez rire de mon existence, vous aurez raison, elle est misérable et pitoyable. Mais plus que tous, je ne voudrait être a votre place. L'immortalité est un fardeau, elle me pèse, alors que j'aurais du trouver le repos depuis tant de siècle... »

    Elle lui reprochait de vouloir méditer afin de connaître son destin, mais Tiamat ne regardait pas, elle était toujours absorbée par la vision de son bras en se demandant si elle serait bien capable de tuer ses frères et sœurs qui jusqu'à présent, avait été ses seuls soutiens, bien qu'elle les fuyaient la plupart du temps, détestant les regards de pitiés qu'il lui portait. Vous trouvez cela contradictoire ? Cela l'est, mais après tout, c'est toute l'histoire de la vie de Tiamat. Elle cessa de regarder sa main et haussa les épaules, si Phoebe considérait qu'elle n'était venu que pour préparer une machination, grand bien lui fasse, cela n'était absolument pas son problème. La jeune femme replaça ses bras le long du corps et fit face a la Titanide, attendant la suite avec une certaine anxiété, quel genre de chose cette dernière était capable de lui réserver ?

    Toutefois, la brune ne s'était pas attendue a une attaque. La Titanide lui fonça dessus au sens propre du terme, fauchant sa protection aqueuse au niveau du visage et du cœur. Mais elle était loin, très loin de viser son corps, au contraire, elle tentait de s'attaquer a son esprit. Toutes les images de la vie de Tiamat, l'ombre sur le destrier noir, parcourant les champs de batailles a la recherche des âmes purs a sauver, massacrant impitoyablement les autres, voilà ce qu'il y avait de si particulier dans son esprit, ainsi que des scènes de souffrances, de torture, de plaisirs, tant de choses qu'une vie immortelles pouvaient connaître. Mais entre les poussées de Phoebe et celle de Typhon, c'était bien trop pour que la jeune sicilienne ne parvienne a contenir tout ceci. Elle tomba a genou, les mains sur les tempes, hurlant sa souffrance comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Les yeux fermé, les larmes retenues pendant des millénaires couler, cette âme torturé était en train de connaître pour la première fois quelque chose d'intense qu'elle n'avait encore jamais expérimenté, petit a petit, elle sombrait dans le Néant...

    Il y eu un instant de silence. L'égide laissa son visage tomber vers le bas, les yeux fermé. Le corps se releva lentement, toujours le regard clos et la tête tourné vers le sol. L'eau qui entourait désormais le corps était tout simplement déchainée. Que la Titanide soit parvenu ou non a son objectif, elle devait connaître un moment de stress, car l'on ne savait jamais de quoi le Chaos était réellement capable. Il n'aurait jamais d'allié véritable et passerait son existence a travailler seulement a son accomplissement total. Quand le regard se rouvrit, il était évident que Tiamat ne répondrait pas, car elle en était pour l'instant totalement incapable. La lueur démoniaque qui hantait le regard de l'égide était bien plus puissante que celle que portait habituellement la jeune femme. Typhon prit la parole d'une voix tonitruante, et visiblement, il n'était pas content...


    « Phoebe ! Pourquoi torturer ainsi l'âme de mon jouet préféré ? Ne pourrait-tu pas la laisser un peu tranquille ? »

    Le ton était colérique, et emprunt de reproche, mais même quand il était heureux, le dieu du chaos et des déluges s'exprimaient toujours de cette manière. Il n'était pas du genre a abandonner facilement un projet et ses travaux sur Tiamat durait depuis maintenant des millénaires, Phoebe risquait a ses yeux de tout compromettre, chose qu'il ne pouvait pas accepter...
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Lun 27 Juin - 21:03

De la pitié… J’éprouvais réellement de la pitié pour Tiamat… A l’entendre parler et à la voir agir, je compris qu’elle avait renoncé au bonheur et que, par-dessus tout, elle assumait entièrement son statut de marionnette… Elle affirmait même me plaindre car j’étais immortelle, et aurait elle-même préféré disparaître comme le commun des mortels… Par tous les diables… Zeus ou Typhon, qu’aviez-vous fait pour la rendre ainsi ? En m’attaquant à elle, je m’étais arrangée pour faire ressortir Typhon du fond de son âme. Ce fut avec une grande désolation que j’entendis la jeune femme hurler, que je la vis pleurer puis manquer de s’effondrer pour de bon. C’était une torture que je lui avais infligée et j’en étais consciente ; je n’en étais pas pour autant fière. Maintenant… Maintenant je redoutais quelque peu la suite… Mon jeune frère était tellement imprévisible… Lorsque je vis les paupières de la guerrière de Zeus se rouvrir, je pus distinguer cette lueur démoniaque, vile, perfide… Celle qu’arborait mon frère en temps normal. Oui, j’avais bel et bien réussi à faire ressortir cette bête… Il s’adressa à voix, avec une voix de stentor, qui fit trembler la grotte dans son ensemble. Il était en colère car j’avais touché à son jouet… Il me demandait en hurlant de la laisser tranquille. Piquée sur le vif bien que quelque peu effrayée, je me mis à ricaner, lui répliquant aussitôt :

« Typhon… De nous deux, qui la torture le plus ? Est-ce moi en te faisant ressortir des limbes de son esprit ou bien toi en utilisant son corps et son esprit à ta guise ? Je ne suis pas aussi sadique que toi… Ta petite poupée ne m’intéresse pas, loin de là… Je ne lui ferai rien. Tu peux en être sûr. Elle a déjà bien à faire avec toi, non ? »

Je m’approchai du corps de Tiamat, désormais possédé par Typhon… Car mon esprit voulait bien repousser celui de la jeune femme… Jouant avec ma Sôma, je fixai avec amusement mon « frère », lui déclarant :

« N’oublie pas non plus que, si je relâche mon emprise mentale, tu retourneras tout au fond de son esprit… Je désirais simplement dialoguer en toute simplicité avec mon jeune frère que je n’ai plus vu depuis des millénaires plutôt qu’avec une poupée sans intérêt… Et puis, tu pourrais aussi me remercier pour le présent que je te fais… »

J’arquai un de mes sourcils. Il savait exactement ce à quoi je faisais référence, et je savais très bien que c’était une de ses faiblesses… Je balançai donc ma chevelure d’ébène en arrière, dans mes yeux il y avait cette lueur de malice qui brillait follement ; ils semblaient lui dire : admire, vas-y, admire autant que tu peux ce qui ne sera jamais à toi… Oui Typhon tu aimais les femmes, et j’étais certaine que même la vue de ta sœur entièrement dénudée te calmerait aussitôt… Car tu étais un Olympien maintenant, et comme les Olympiens tu adorais la luxure… Mais non, non, je ne te laisserai pas m’avoir, disaient aussi mes yeux. Je ris avec sadisme et amusement… Je demeurais immobile pendant un moment, arborant un sourire fort vil. Je repris par la suite la parole :

« Bien ! Maintenant que nous sommes en face à face, tu pourras m’expliquer quels sont tes desseins… Maintenant que je sais que tu as trouvé un pantin grâce à Zeus, que comptes-tu en faire ? Détruire les Olympiens de l’intérieur pour rejoindre ta famille ? Tu sais que tu seras toujours le bienvenu au Labyrinthe, tu demeures l’un des nôtres… Explique-moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Jeu 30 Juin - 13:53

    Pouvait-on réellement avoir raisonnablement pitié de Tiamat ? Peut-être pour ceux qui avaient connu Eleonore mais personne n'était encore présent pour en témoigner. Phoebe s'était pourtant émue de la souffrance de cet âme en peine qui avait depuis longtemps abandonnée toutes notions de bonheur et de liberté individuelle. Esclave des divinités, elle n'était plus rien qu'une coquille vide choisissant quelques rares élus, tous très jeune, a qui elle tendait une main qu'elle aurait tant voulu avoir et qui pourtant, elle le savait, ne viendrait jamais...Un être aussi puissant, aussi renfermé sur lui et faible en cet instant, n'était-ce pas quelque chose d'ironique ? En tout cas, pour le moment, la souffrance de la belle s'était complètement tue, elle restait simplement comme une marionnette, a bouger au rythme que le voulait la divinité primaire, colérique et imprévisible qu'était Typhon. Le divin était pour l'instant d'ailleurs presque au sommet de sa fureur, il ne tolérait pas que quelqu'un d'autre puisse faire joujou avec son objet de torture favoris. Pourtant, Phoebe parvenait a garder son calme devant son petit frère qui pourrait pourtant, même dans ce corps d'emprunt, la balayée d'une seule main s'il le désirait.

    La femme de Coeos affirma simplement qu'elle n'avait pas l'intention de s'en prendre directement a Tiamat, en affirmant qu'elle n'en avait nullement le besoin puisqu'il s'en occupait très bien lui-même. Il ricana a cette idée, oui, il avait fait souffrir cette poupée pendant des années, mais elle n'était après tout que la marionnette de l'ennemi, alors qu'elle importante qu'il fasse ce qu'il désire d'elle. La seule chose qui comptait a ses yeux était de pouvoir la détruire a petit feu. Il avait déjà obtenu ses rêves, ses espoirs et son Cosmos, bientôt il ferait d'elle un corps assez puissant pour pouvoir le modeler a son image et semer de nouveau le Chaos sur le monde entier. Elle avait déjà fait énormément de progrès depuis qu'il s'occupait d'elle, mais il savait qu'elle n'était pas encore a la hauteur de ses ambitions. Patience, il finirait bien par la faire atteindre l'objectif qu'il souhaitait, jusqu'à présent, elle ne l'avait encore jamais déçue. Elle voulu le provoquer en affirmant qu'elle pouvait relâcher l'emprise mentale qu'elle avait sur la jeune femme pour le renvoyer dans les limbes et qu'elle voulait juste discuter avec lui car cela serait probablement bien plus intéressant qu'avec une poupée désincarnée...


    « Tu sait très bien que je n'apprécie pas que l'on touche a mes jouets, je la torturerais autant que je le voudrait, mais tu restera a l'écart ! »


    Voilà qui avait le mérite d'être clair. Phoebe misa sur son dernier avantage, ses charmes féminins, pour parvenir a le calmer. Une attitude qui n'était pas vraiment digne d'elle, mais faire usage de cette provocation était quelque chose d'efficace, car le cosmos terriblement puissant de Typhon semblait s'être calmer, au moins l'espace d'un instant, alors qu'il admirait les courbes de sa grande sœur. Une faiblesse commune a toute génération de divinité grecque, l'un des rares vices qu'il ne partageait pas avec Tiamat, il était évident que la jeune femme avait totalement ignorée les charmes de la Titanide, mais après tout, c'était bien normal non ? Quoi qu'il en soit, elle demanda donc finalement une fois qu'il était calmé quels étaient les projets de Typhon avec cette femme. S'en servir pour espionner ses ennemis ? Non, trop complexe pour une divinité aussi chaotique, même si l'essence même du Chaos était le changement, il n'était pas encore assez retord pour en arriver la. Tiamat en revanche en aurait été capable...Curieux non, en tout cas, elle lui assura qu'il aurait toujours sa place au labyrinthe. Marchant sur l'eau en tournant autour de la brune, semblant la scruter comme le ferait un critique devant une œuvre d'art, la divinité primaire recherchait la meilleure manière d'expliquer ses schèmes a sa sœur, il fallait avant tout qu'elle réalise la situation.

    « Le cosmos qu'ils ont glissé dans cette gamine n'est qu'une infime partie du mien ! Le plan était simple : l'utiliser comme objet afin qu'elle monte en puissance jusqu'au moment ou elle sera capable de fendre l'Etna de son poing. A ce moment la seulement, je pourrais sortir pour la dévorer et rejoindre le labyrinthe, pour l'instant, je suis encore coincé en dessous. »

    Il affirmait, en utilisant son propre corps, que le projet ultime qu'il avait pour la jolie brune était simplement d'absorber sa puissance afin de devenir parfait. En ayant accepté de fusionner son Cosmos au sien, c'était comme si Tiamat était devenue une partie de lui-même et il comptait la dessus afin d'en faire une partie intégrante de sa personne lorsque le temps serait venue. Pour l'instant, le dieu revint vers Phoebe et croisa les bras sous sa poitrine. Il s'inquiétait également de la position de ses frères et sœur Titan et lui demanda donc avec soudain plus de sérieux

    « Tu est la première a revenir parmi nous ? Il n'y en a pas d'autre ? »

    Comment avait-il put changer a ce point ? Mystère...Mais après tout, le Chaos n'était que Changement, et alors qu'à l'instant, tout était calme, le cosmos pouvait devenir de nouveau déchainé quelques secondes après, sans aucune raison apparente, voilà ce qui était stressant lorsque l'on s'adressait a Typhon...Et s'il revenait encore en colère, cette fois, même les charmes de Phoebe n'y pourrait rien...
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Ven 1 Juil - 13:29

L’attitude de mon jeune frère me rappela ma « jeunesse »… Son comportement était, malgré son sadisme assuré, enfantin à souhait ; je n’avais pas le droit de toucher à son jouet préféré –et je n’en avais nullement l’intention bien que j’en avais grandement pitié. Considérer les humains comme des jouets, jouer avec leur corps et se jouer d’eux était typiquement l’attitude des Dieux, ou tout du moins des Olympiens. Typhon avait toujours été une exception, il avait hérité de la force et du tempérament des Titans, mais il avait également cette folie et cette perversité olympienne… Et son habituelle perversion… Oh oui, cela se voyait dans les yeux de son corps d’emprunt et cela se sentait dans son cosmos… Il me dévorait des yeux, et ce fut avec une satisfaction malsaine non-dissimulée que je le considérai en cet instant. Quant à moi, je souriais… Sadiquement. Oui, c’était mon petit côté pervers qui ressortait… Oh pardonne-moi Coeos, pensais-je en cet instant, mais je savais très bien que je calmerais sa colère en utilisant le même stratagème… Les hommes étaient si faciles à faire céder, pensais-je avec amusement. Mais je préférais largement le faire avec mon époux, le père de mes enfants… Enfin bref, vous m’avez comprise, et je garderai pour moi les détails plus intimes et croustillants…

Pour le moment, Typhon répondait à mes questions. Il me révéla que Tiamat ne contenait qu’une petite partie de son cosmos –j’avais compris cela. Il ajouta ensuite qu’il profiterait d’elle pour la faire monter en puissance afin qu’elle détruise l’Etna, sa prison. Ainsi il serait libéré de l’emprise de Zeus et pourrait nous rejoindre. Mon sourire s’agrandit. J’étais certaine que mon frère avait monté une machination de la sorte… Il n’était pas suffisamment docile pour se laisser acheter de la sorte par Zeus, notre ennemi commun. Je ne répondis pas tout de suite à cette réplique, car je m’interrogeais sur l’efficacité de ce plan. Certes, il était excellemment bien fondé, mais il existait un mais selon moi… Je redoutais en effet que ce plan soit à double tranchant. Si Tiamat montait en puissance, ce serait donc son cosmos chaotique qui monterait en puissance… Ainsi que celui de la jeune femme… Elle pourrait éventuellement être même en mesure de contrer les desseins de Typhon… Si elle décidait un jour de devenir quelqu’un, bien sûr… Je ferais bien part de mon inquiétude à mon frère, mais il souhaitait s’occuper de cela seul, alors je le laisserais faire… Cela m’éviterait de me prendre une énième brimade de sa part.

Je sortis de ma réflexion lorsqu’il cessa de faire les cent pas pour se rapprocher de moi. Là, je ramenai mes longs cheveux noirs sur mon corps, afin de dérober désormais mon corps à la vue de Typhon. Je plongeai mes yeux rubis dans les siens, il croisa ses bras. Il me demanda si j’étais la seule à avoir refait surface parmi notre fratrie. Mon sourire disparut, mon visage parut subitement plus grave… Mon silence était significatif, je haussai tristement les épaules avant de laisser ma Sôma toucher le sol. Tout à coup, j’entendis le grand murmure venant de la Terre… Mes yeux semblèrent vides, mon corps n’avait plus qu’équilibre réel… Je voyais se dérouler, successivement, deux scènes… Dans l’une j’entendis une voix mâle hurler, des chaînes d’éclairs voler, un homme se revêtir d’une toge ; l’autre me montrait un être nu, pris de spasme, familier, qui se demandait où j’étais… Alors que j’étais dans cet état de transe, irréel, je m’étais mise à léviter, légèrement ployée en arrière, un sourire triomphant et béat sur le visage ; j’étais digne d’une de ces statues nues… Je déclarai, d’une voix résonnante :


« ~° Le Soleil Noir se lèvera, plus éblouissant que jamais… Rayonnant de haine et de fureur… Le divin Eclair Noir le suivra, furieux contre celui qui lui vola son arme, sa femme et ses filles… °~ »

Mes yeux se fermèrent, et lentement, je repris mes esprits. Mes pieds se reposèrent sur le sol, je me redressai et je soufflai calmement… Je toisai Typhon avec un regard fraternel affectif. Je déclarai alors :

« Il semblerait cependant que ma solitude soit de courte durée… Nos frères s’éveilleront à leur tour… Parmi eux… Mon époux… Celui qui sait, le divin Coeos… »

Mes belles joues se teintèrent de rouge, j’eus presque même envie de verser des larmes de joie, or je préférai les réserver pour le moment où je le reverrai… Et je ne voulais pas m’afficher ainsi face à quelqu’un aussi instable que Typhon. Il pourrait profiter de cette « faiblesse » pour me faire des reproches ou bien partager avec moi cette joie. Or, je demeurais prudente. Je secouai doucement mes cheveux… Puis je repris la parole, lui retournant la question qu'il m'avait posée :

« Et qu’en est-il des guerriers de Zeus ? Sont-ils en grand nombre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Ven 8 Juil - 14:00

    Il était vrai qu'il ne valait mieux pas provoquer la colère de Typhon. Même sans réactions, il était possible de mettre la divinité dans une rage si noire qu'il devenait presque suicidaire d'essayer de s'opposer a lui. La divinité du Chaos n'imaginait pas une seule seconde que Tiamat puisse ne serait-ce qu'essayer de lui résister, tant la jeune femme avait été jusqu'à présent une marionnette docile et sans aucune résistance. Mais toutefois, qui sait ? La puissance elle-même pouvait faire naitre les rêves, et alors le pantin voudrait peut-être elle-même devenir le Chaos absolu...Ah, elle avait encore tant de chemin a parcourir avant d'en arriver a cette extrémité. En tout cas, la suite des évènements allaient plaire a la divinité primaire puisque celle qui lui faisait face n'était plus la seule éveillée. Le murmure de Gaia, leur mère la terre était clair a ce sujet. Elle avait d'abord haussée les épaules afin de marquer le fait qu'elle était seule, puis une vision s'était emparé d'elle et elle avait alors pris son envol afin de la recevoir du mieux possible.

    Typhon soupira en posant les mains de Tiamat sur ses propres hanches. Que les humains qui étaient doté de pouvoir de prédiction essayent de se donner une contenance en prenant leurs envols et en murmurant des paroles prophétiques était amusant, car cela incarnait le changement sous toutes ses formes, mais il avait tendance a penser que pour une divinité, il se demandait toujours si c'était quelque chose de nécessaire ou bien une vulgaire mise en scène destinée a se donner des airs supérieurs ou si la souffrance engendré par ses visions étaient vraiment a la hauteur. Il n'était pas un prédicateur, mais un homme de schèmes obscurs destiné a régner par la force et la terreur sur ses sujets. Il ne voulait rien d'autre que le changement dans tous les domaines, un changement constant, impulsif, mais en même temps, irrégulier et si imprévisible qu'il en était amusé. C'était peut-être pour cela qu'il n'appréciait que modérément les prédicateurs, car ils incarnaient une idée qui voulait que même l'avenir puisse avoir un ordre a la place du Chaos.

    Phoebe toucha de nouveau le sol en fermant les yeux, elle semblait quelque peu épuisée. Devait-il en conclure qu'elle en souffrait réellement ? Quoi qu'il en soit, les pensées négatives qui avaient traversé son esprit quelques instants plutôt disparurent aussi tôt afin de laisser le champ libre a l'écoute des nouvelles et ses dernières seraient bonne : deux autres Titans étaient en route.. Coeos, l'éclair Noir, qui comptait prendre sa revanche sur ceux qui avaient osé lui prendre sa foudre divine capable d'enfermer les âmes divine, l'arme absolue, ainsi qu'Hypérion, le Soleil Noir, un guerrier noble et valeureux, probablement le plus puissant de tout les Titans ! Typhon afficha un grand sourire pendant que sa grande sœur se secoua ses cheveux avant de demander a celui-ci si les troupes de Zeus étaient nombreuses. Cela secoua le Titan d'un rire moqueur, toujours aussi puissant, qui troubla l'eau sous leurs pieds, avant qu'il ne reprenne la parole


    « Oh non, c'est bien ce qui inquiète le plus cette petite. Leur guerre contre Hadès les déséquilibres au niveau du nombre, en revanche, ils sont puissants. Cette petite fait partie des officiers supérieurs, ils sont trois, avec l'armure de Prométhée et celle du Keuranos. Chacun dispose de deux lieutenants puis de quelques subalternes, rien d'insurmontable pour notre clan. »

    Il ne voyait pas ce qu'il pouvait dire de plus la dessus. Tournant les talons, il lui tourna le dos et fit quelque pas vers le soleil, puis leva le poing vers lui. La colère sembla devenir bien plus importante en cet instant, comme si le guerrier était en rage contre quelque chose en particulier. C'était contre Hadès que le Cosmos chaotique était dirigé, il ne supportait tout simplement pas que celui-ci se permette de construire un monde sans Chaos, figé, complètement vide de passion et de sentiment...Comment cela pouvait-il être aussi morne et triste ? Le Chaos avait besoin de se nourrir des espoirs de ses victimes afin de devenir plus fort. Un détail l'avait toutefois intéresser. Croisant de nouveau les bras et tournant son regard vers Phoebe, il se décida a poser une question qui l'intéressait au plus haut point : que comptait-elle faire ? Elle avait dit quelque chose d'intéressant également...C'était Mnémosyne qui avait volé le pouvoir de son mari pour le confier a Zeus. Allaient-ils lui faire payer cette trahison ? Hum...Une délicieuse odeur de Chaos flottait, la lueur dans son regard montrait que cela lui plaisait davantage que l'état du monde.

    « Hadès payera son arrogance, croire que le monde puisse exister sans le Changement est une absurdité ! Dis moi, tu dit que ton mari veut faire payer ceux qui lui ont volé son pouvoir. Ne craint-tu pas qu'il s'acharne sur Mnémosyne ? »

    Dans le fond, il aurait bien demander a la Titanide de le faire prévenir si c'était le cas, il se serait délecter de la souffrance de l'incarnation de la mémoire, mais il savait que c'était trop dangereux, il risquait de faire découvrir les siens. Il attendit donc sa réponse, semblant soudain plus calme, mais cela allait-il durer ? Difficile a dire...
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Mar 19 Juil - 13:35

Je venais d’énoncer les noms des Titans qui s’éveilleraient dans un futur proche… Un autre flash me frappa dans l’intervalle, où j’entrevis ma sœur Mnémosyne ainsi que mon frère Crios… Je ne l’annonçai cependant pas à mon interlocuteur, j’en avais déjà trop dit à mon goût, moi qui détestais parler –et puis il était maintenant temps que Typhon m’en révélât un peu plus sur le camp dans lequel il était « infiltré ». Je l’avais vu sourire, puis il se prit à rire. Il s’agissait d’un rire mesquin et moqueur, je ne dis rien, ne comprenant pas d’où lui venait cette hilarité. Il me révéla que Tiamat appartenait à la caste la plus élevée des guerriers de Zeus, mais que ceux-ci, en général, n’étaient que très peu nombreux –d’où l’inquiétude de la belle. Il m’expliqua la hiérarchie des Dioscures, je n’en perdis pas une miette. Selon lui, il n’y avait rien d’insurmontable s’il y avait une confrontation entre le camp de Zeus et le clan des Titans. Il ajouta de plus que les troupes d’Hadès étaient très nombreuses… J’avais eu l’occasion de le constater lors de mon voyage… L’alliance de Zeus avec Athéna devenait donc maintenant extrêmement logique, mis à part l’amour excessif que le Dieu de la Foudre portait à sa fille. Je ris intérieurement, pensant que si l’un ou l’autre des clans désirait un soutien, il devrait s’adresser à ceux qu’ils avaient depuis toujours rejeté, c’est-à-dire nous, les puissants Titans… Pensant cela, je me redressai avec une fierté triomphante. Malgré cette jubilation interne, je me sentis obligée de répondre quelque chose à mon frère. Je lui déclarai alors :

« Je vois… C’est intéressant d’en apprendre un peu plus sur autrui… Surtout lorsqu’il s’agit d’un être haï durant toute une éternité… Qui risque, paradoxalement, de devoir faire appel à ses parents déchus pour l’aider à accomplir ses desseins –tu en es d’ailleurs un excellent exemple. Quelle situation cocasse… »

Je secouai la tête de dépit et de pitié, mais également d’amusement. Je ne prononçai ensuite plus aucune parole, croisant mes bras devant ma poitrine opulente. Typhon était énervé et brandissait son poing à l’encontre de l’astre du jour. Contre qui donc était-il en colère ? Je sentais son cosmos redevenir chaotique ; il était décidément bien lunatique, peut-être même plus que moi, divinité lunaire. Je me contentais de garder le silence par prudence et de le suivre du regard. Il se retourna peu de temps après vers moi, les bras croisés. Lorsque nos yeux se croisèrent, j’éprouvai un étrange sentiment… Je ne savais pas pourquoi mais je sentais qu’il allait aborder un sujet brûlant… Sans doute pas sur notre clan, mais plutôt sur… Sur moi en particulier. Je fronçai immédiatement mes sourcils, qu’allait-il donc me dire ? Il commença par affirmer qu’un monde sans la moindre once de Chaos n’était qu’absurdité –c’était vrai. Jusque là, tout allait bien. Il poursuivit en déclarant que Coeos, mon divin époux, voulait se venger de ceux qui lui avaient dérobé autrefois son pouvoir… Il fit aussitôt le lien avec Mnémosyne, celle qui avait commis ce larcin. Je fixai mon frère avec froideur, d’autant plus que son attitude avait encore changé –il était plus calme. Je déclarai glacialement :

« Je n’ai tout d’abord jamais affirmé cela, mais il est clair pour moi que Coeos a en lui le désir de se venger de ceux qui lui ont pris son pouvoir, mais également de ceux qui lui ont pris ce qu’il avait de plus cher. Quant au cas de Mnémosyne… Je ne sais s’il va lui porter atteinte. Car malgré sa soif de vengeance, mon époux n’est point âme à agir inconsidérément, Mnémosyne demeure malgré tout notre Sœur… N’oublions d’ailleurs pas qu’elle n’est pas l’unique déclencheur de la Titanomachie… Le clan des Titans restera malgré tout uni. Nous avons toujours su faire abstraction aux différends au sein de notre famille pour triompher. L’union fait la force. »

A mon tour, je tournai le dos à Typhon, réfléchissant à ce qu’il venait de me dire. Il était vrai que tout le clan avait des raisons de s’en prendre à Mnémosyne. A commencer par Coeos, car elle lui avait dérobé le secret de la foudre, moi-même parce qu’elle n’avait cru en mes prédictions, et enfin tout le reste du clan car elle était une traîtresse ; ce qu’elle avait fait était pire que la façon dont Rhéa avait agi. Mais de là à lui faire du mal… Non. Je ne lui ferais aucun mal. La présence de ses frères et sœurs lui sera déjà assez éprouvante… Et puis l’histoire ne pouvait pas être réécrite… Si tous les Titans faisaient passer leur rancœur envers chacun, le clan serait un véritable Chaos… Je fis un demi-tour sur moi-même, puis j’ajoutai cette ultime réplique :

« De toute façon, nous avons tous, sans exception, appris de nos erreurs. Connaissant Mnémosyne, je sais exactement comment elle se sentira lorsqu’elle nous retrouvera. Notre présence lui paraîtra affligeante, et ce sera selon moi une punition suffisante. Après, ce n’est qu’une histoire de jugement, et nous ne sommes pas tous des brutes finies. La décision finale reviendra de toute façon à notre Roi. »
Revenir en haut Aller en bas
Tiamat
■ Dioscure ■
|Égide de Typhon|

avatar

Masculin Vierge Tigre
Messages : 98
Date d'inscription : 27/08/2010
Age : 31

Allégeance : Diocures de Zeus
Hierarchie : Egide de Zeus

Fiches Personnage
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
PA:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Méditation   Dim 24 Juil - 13:41

    La divinité primaire en avait appris et transmis assez comme cela. La rencontre n'apporterait plus grand chose entre eux. Phoebe était amusée de la situation, les Titans avaient en effet un certain avantage car tous leurs anciens ennemis tenteraient probablement de faire alliance avec eux afin de vaincre leurs rivaux. C'était tout bonnement ironique, un Changement des plus brutal et amusant, en quelque sorte, ses favoris. La jeune femme afficha un sourire des plus radieux, le genre que Tiamat, malgré sa profonde nature chaotique, ne ferait probablement jamais lorsqu'elle n'était pas contrôlée par Typhon. Mais c'était si bon de les imaginer ramper vers eux afin d'obtenir une alliance contre Hadès. Zeus qui se croyait tout puissant avec un foudre qu'il n'avait fait que dérober, Athéna, la petite sainte nitouche qui s'imaginait pouvoir gouverner le monde sans faire aucun effort, comme si les mortels étaient capable de se conduire correctement seul. Mais elle ne faisait que le renforcer en se comportement de la sorte, car les mortels eux-même étaient l'essence même du Chaos : ils n'étaient que changement !

    La question sur Mnémosyne avait toutefois créer un froid. Dans le fond, la brune devait bel et bien se douter que Typhon se régalerait même des querelles qui serait capable d'animer le clan des Titans alors qu'il s'agissait de sa propre allégeance naturelle. Mais la divinité primaire croisa les bras l'air de s'en foutre. Si Phoebe était réellement vexée, c'était parce qu'il avait énoncé a voix haute une de ses pensées sur son mari et rien d'autre. Sans même lire dans son esprit, il aurait put le dire car il connaissait le caractère de son ainé et savait bien qu'il rechercherait vengeance. Il n'était pas persuadée par contre qu'il ne ferait rien contre Mnémosyne. L'avenir le dirait, mais dans tout les cas, la situation serait des plus amusantes. La Titanide était devenue d'un seul coup très froide, aussi froide qu'un glaçon alors qu'il venait lui-même de se calmer, peut-être qu'elle se nourrissait de son propre comportement. Il n'en savait rien dans le fond et s'en fichait. Il n'y avait plus grand chose a tirer de la conversation et il le savait.

    Elle affirma que l'union faisait la force. Il était vrai que s'ils commençaient a se quereller comme les faisaient les mortels ou les Olympiens, alors ils ne feraient que se détruire, mais la puissance du Chaos augmenterait et donc la sienne serait plus importante, car il en était la divinité tutélaire. Quoi qu'il en soit, il devait admettre qu'elle n'avait pas tord pour son clan et donc il devait ronger son frein et prendre son mal en patience afin d'obtenir ce qu'il voulait, que le chaos devienne absolu, l'opposé complet du monde actuel. Phoebe conclu sur une note tout a fait juste. Au final, les Titans n'étaient pas des brutes sanguinaires assoiffée de carnage et une seule personne était apte de prendre la décision concernant la traitresse : Cronos lui-même. De la même manière, Mnémosyne souffrirait profondément de la présence de ses frères et sœurs qui ne ferait que lui rappeler sa culpabilité, c'était peut-être suffisant pour le moment en effet...


    « Ainsi soit-il dans ce cas. Transmet mon salut a nos frères et sœurs, nous nous reverrons ! »

    La tête tomba de nouveau vers l'avant, comme inerte, alors que la divinité primitive se retirait. Son absence semblait même capable de redonner des couleurs au ciel, malgré que Tiamat n'était pas vraiment le genre de présences capable de donner de l'éclat au ciel, mais au moins, elle n'était pas assez puissante pour invoquer des nuages par la simple force de la pensée. Relevant la tête, surprise, elle recula de deux pas afin de s'offrir une distance de sécurité, tentant de masser ses tempes. Toutefois, elle se secoua la tête afin de retrouver contenance, elle voyait la Titanide en face d'elle qui n'avait pas bougée, elle allait probablement bientôt rejoindre les siens également, mais pour l'instant, elle-même devait rentrer, c'était la première fois qu'elle perdait le contrôle depuis qu'elle avait cette armure, il lui faudrait probablement y songer, même si cela ne faisait finalement que lui faire assumer son rôle de marionnette plus en avant.

    Pourtant, son regard semblait porté une question qui ne sortait pas de ses lèvres, demandant a la divinité en face d'elle ce qu'elle avait bien put lui faire. Mais au bout de quelques instants, elle retrouvait un peu d'assurance, se forçant a froncer les sourcils et durcir ses traits, elle n'avait pas le droit d'être faible alors qu'elle avait une guerre a menée. La jeune femme décida de quitter les cinq pics afin de pouvoir retourner au Mont Olympe, peut-être que le Seigneur Zeus ou quelqu'un d'autre aurait besoin d'elle mais en tout cas, elle avait un rapport a faire sur le retour confirmé des Titans sur terre. Elle recula pour se mettre au bord de la chute d'eau et écarta les bras, elle allait plongée, mais au moins, la Titanide ne la poursuivrait pas la bas et elle n'était pas du genre a apprécier montrer sa faiblesse, il fallait donc qu'elle travaille sa sortie du mieux possible...

    Elle plongea, sans aucune hésitation, les yeux fermée vers le sol. Elle aurait du ce tuer, personne ne pouvait survivre a une chute aussi vertigineuse, mais un portail s'ouvrit en dessous d'elle et l'emporta vers un monde meilleur. Il ne restait plus de trace de Tiamat sur les cinq pics, la jeune femme était retournée vers son maitre et a la place de sa présence ce trouvait maintenant un grand vide. L'endroit avait définitivement retrouvé son calme, mais sa dernière occupante aurait probablement besoin de prendre son temps pour récupérer également...
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe
■ Admin ■
|Sôma du Falchion|

avatar

Féminin Messages : 75
Date d'inscription : 05/09/2010
Allégeance : Titans
Rangs : Héros
Hierarchie : Titanide

Fiches Personnage
HP:
250/250  (250/250)
CS:
250/250  (250/250)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: Méditation   Mer 27 Juil - 16:18

La question posée par Typhon m’avait quelque peu agacée… Décidément, l’épithète de chaotique lui allait comme un gant. Je m’étais efforcée de demeurer neutre et de ne pas porter le moindre jugement. Je savais ce que j’avais fait –j’avais autrefois averti Mnémosyne de l’acte qu’elle allait commettre, je n’avais pas de regrets, sauf peut-être la blessure d’avoir vu mes prédictions être remises en cause par ma propre Sœur. Je ne le montrai cependant pas à mon jeune frère, qui aurait profité de cette faille pour éveiller en moi un désir de vengeance envers elle. Mais non, j’avais décidé depuis longtemps que je ne lui ferai rien. Je la connaissais assez bien pour pouvoir anticiper sa réaction. Seulement, je ne savais pas comment réagirait Coeos, bien que je sois son épouse… J’aurais tendance à penser qu’il se concerterait avec moi avant d’agir. Je pourrais très bien le prévoir, mais je ne préférais pas savoir… Connaître l’avenir à l’avance s’avérait être parfois une souffrance insupportable, d’autant plus lors que cela concernait un ou des être(s) proche(s). Je préférai donc renoncer à cette entreprise. Mes choix étaient faits. Et inconsciemment, depuis ma dernière réplique, j’avais également choisi de ne plus rien dire… De toute façon, il me semblait que l’essentiel avait été dit. Typhon clôtura notre dialogue en me demandant de transmettre ses salutations à notre fratrie, ajoutant également que nous nous reverrions. D’un geste de la tête, j’approuvai et je déclarai :

« Soit. A une prochaine fois, mon jeune frère. Puisse le Destin t’être favorable dans tes desseins… »

Petit à petit, je sentis l’aura de mon frère se retirer, sa poupée chutait au fur et à mesure qu’il s’en retournait au fond de son âme. Moi, je demeurais immobile, assistant à ce théâtre de marionnettes. C’était quelque peu amusant, bien que j’éprouvais une très grande pitié pour la belle Tiamat. Elle eut un peu de mal à retrouver ses esprits, elle était confuse et titubait. Je ne m’approchai pas, afin qu’elle ne se sente ni blessée, ni agressée… Son air m’apprit de plus qu’elle n’avait aucun souvenir de ce qui venait de se produire. Intéressant… Il était donc possible de se concerter avec Typhon sans que son hôte ne s’en aperçoive… Mais encore fallait-il être doté de pouvoirs psychiques dignes des miens, sans quoi l’opération serait quasi-impossible… Car pour le moment, Typhon ne semblait pas être en mesure de ressurgir entièrement de lui-même. J’y réfléchirai plus amplement une fois rentrée… Pendant ce temps, Tiamat avait plongé du haut de la cascade, je n’eus pas le temps de lui faire un signe afin de lui dire au revoir. Je soupirai tristement, murmurant pour moi-même :

« Quel manque de savoir-vivre… Typhon, tu as décidément déteint sur elle… La pauvre, sacrifiée pour servir de réceptacle à une divinité telle que lui… Zeus, tu es décidément fou à lier… C’est toi qui mérites cette place au Tartare… Quelle folie… »

Je souris cependant narquoisement… Zeus avait-il seulement conscience que cette puissante bête pouvait se retourner contre lui n’importe quand ? C’était son choix après tout… Et je ne vais pas interférer dans des choix aussi futiles… Pivotant sur moi-même en inspirant, j’expirai en regardant vers le fond de la grotte… Un drôle de sentiment m’avait envahie, j’écartai alors mes cheveux afin de mieux observer mes tatouages. Leur motif avait encore une fois changé, c’était comme des chatouilles sur la peau. Ils m’avaient fait comprendre quelque chose d’important pour moi, aussi me devais-je de rentrer le plus vite possible. Je lançai ma Sôma en l’air, elle vint recouvrir mon corps divin aux formes parfaites… A l’instar de Tiamat, je quittai les lieux, portée par ma propre pensée ; je m’en retournais au Tartare…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méditation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salle de méditation
» Méditation
» Apprentissage et Méditation [ENTRAÎNEMENT]
» De la Coutume Diplomatique Poitevine (Archives)
» La compagnie des Kébécois [a ne pas abandonner]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya :: Zone de Guerre Sainte :: Les autres lieux :: Les 5 pics de Rozan-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit