AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cancer no Khaine
■ Nouveau ■
| Simple Mortel |

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 25

Allégeance : Umbra d'Eris
Rangs : Maître
Hierarchie : Sôma d'Ebene

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)

MessageSujet: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   Mar 7 Sep - 9:06

L’atmosphère était lourde. Chargée de la tension des spectateurs, des guerriers qui allaient bientôt fouler le sol de l’arène et de leur soif de sang qui vibrait dans l’air. Dans sa cellule Khaine entendait le bruit distant et grondant des milliers de clameurs appelant le sang et le carnage. Les désirs de violence explosaient au plein jour, révélant la nature profonde de l’être humain. Voir le sang d’un autre homme couler. Son liquide vermeil éclabousser le sable de l’arène et voir la vie quitter son corps brisé sous les coups d’une lame ou les poings rageurs du combattant. Aussi « civilisés » que pouvaient se réclamer les hommes ce n’était qu’ici qu’un autre moyen de dénier notre nature animale. Et quel animal ! Le genre humain avait su s’ériger au rang de plus grand des prédateurs ! Il était donc logique que la seule chasse qui excitât encore ses appétits fût le combat contre son prochain. Au contraire de tous ces délicats qui se réclamait de cette «civilisation » si sacrée, Khaine n’avait jamais essayé d’aller contre cette nature. Il agissait chaque jour en accord avec celle-ci. Une dévotion qui lui valait d’être traiter comme un psychopathe, ou au mieux comme un tueur. Mais qui d’autre pouvait se valoriser de donner la mort aussi bien que lui ? Il était à sa manière un artiste incompris. Et aujourd’hui sur le sable de l’arène il démontrerait la pleine mesure de son art et de ses talents, et il serait acclamé pour ça.

L’excitation du combat à venir le fit frémir. Engoncé dans son Sôma d’Ebene aux sombres reflets irisés, l’armure semblait aspirer la moindre parcelle de lumière ou de chaleur des environs. Un froid sinistre entourait le Somâ du Cancer de Lerne. Assis sur un solide banc de pierre, les yeux fermés, il restait attentif aux variations de l’air et au combat qui se déroulait en ce moment dans l’arène. Il imaginait sans mal la situation. Un sourire cruel flottant sur ses traits mauvais, il se représenta la lutte à mort qui s’engageait entre les deux hommes. L’acier tranchant la chair, la sueur moite de la peur souillant la peau, l’envie de tuer. Ses sens exacerbés retenaient la douce fragrance de l’excitation des spectateurs. Il les savait nombreux sur leurs tribunes, à hurler et à encourager les champions. Cependant le spectacle qu’il s’apprêtait à leur offrir allait être sans commune mesure avec ce qu’ils avaient déjà vu. Deux êtres en pleine maîtrise de leur cosmos allaient s’empoigner pour une lutte à mort. Des hommes capables de terrasser des géants et de briser la roche à main nue.

Khaine songea à son adversaire qui l’attendait de l’autre côté de ses murs : Kagaho du Benū. Un Spectre fidèle d’Hadès. Un de ses chiens non-mort et non-vivant qui œuvraient pour la plus grande gloire de l’Empereur du Monde Souterrain. Le guerrier d’Eris connaissait leur goût prononcé à s’empoigner avec les Saints d’Athéna. Renouvellement périodiquement le massacre, se jetant au combat sans pitié ni doutes. Khaine ne doutait pas que celui-ci se révélerait être un adversaire valable à défaut d’être un individu intéressant. Ces soldats et guerriers…tous les mêmes : des fanatiques dévoués à leurs dieux, des marionnettes incapables de réflexion. La fidélité était une chose mais la stupidité en était une autre. Il partit d’un rire méprisant et se reprit lorsque sonna la fin des combats. Ainsi son tour était arrivé. Ce Kagaho n’était pas un individu à sous-estimer, il le savait. Son excitation avait fait place au sang-froid habituel du combattant qui se prépare au duel. Son cosmos l’enveloppa d’une aura froide et inhumaine. Son armure aux contours acérés lui donnait une apparence de démon qu’il appréciait. Il pouvait sentir le sol frémir face à cette présence impie et corruptrice.

La porte ne tarda pas à s’ouvrir laissant entrer un torrent de lumière qui fut immédiatement absorbé par les plaques de son armure. Un bref silence se fut alors que le Sôma du Cancer de Lerne venait prendre place au milieu de l’arène. Il savoura un bref instant le contact du sable épais sur ses jambières. Il sourit lorsque son regard croisa une large traînée de sang brunâtre. Oui, il était ici dans son élément. Les effluves de l’arène lui parvenait aux narines. Il savoura le goût âcre porté par des milliers de corps en expectative du combat à venir. Il goûta leur excitation et leur impatience avec autant de délice qu’il avait savouré la sienne. La clameur reprit et il se laissa transporter par ces cris qui le faisaient vibrer intérieurement. Cependant il ne se laissa cependant pas emporter dans un accès de rage ou de confiance. Il se contenta de fixer la porte qui allait bientôt dévoiler la silhouette de son futur adversaire.


[HRP: Désolé c'est bien court et il y a beaucoup de répétitions ><]

Revenir en haut Aller en bas
Erayn
■ Admin ■
|Gold Cloth du Capricorne|

■ Admin ■|Gold Cloth du Capricorne|
avatar

Masculin Cancer Coq
Messages : 706
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 24

Allégeance : → Saint d'Athéna.
Rangs : → Maitre.
Hierarchie : → Chevalier d'Or.

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   Dim 12 Sep - 0:04

Kagaho ne gardait aucun souvenir de ce qui l'avait conduit ici. Pas la moindre trace ne subsistait en son esprit de ce qui avait précédé son réveil. La première image qui lui était apparue dès l'ouverture de ses paupières était ce vestiaire de pierre où on avait pris soin de l'installer confortablement en attendant de voir son retour à la conscience. Les raisons potentielles de cette invitation face à laquelle on ne lui avait pas laissé grand choix de réponse étaient peu nombreuses. À l'évidence, on voulait le voir participer à ce qui se déroulait en ces murs. Et d'après l'allure vétuste de ce colisée, on ne pouvait pas dire que là non plus, place au doute était laissée... Ce qui ne fit que renforcer l'humeur massacrante qui était la sienne depuis qu'il avait eu à loisir de se rendre compte de sa position. Qu'on veuille le voir lutter dans l'arène et causer un bain de sang par la force de ses poings et flammes était une chose. Qu'on veuille l'y obliger sans même lui demander son avis en était une autre. En effet, à son sens et ce depuis qu'il lui avait juré allégeance, le seul dont il pouvait recevoir des ordres sans broncher était le sombre monarque en personne, dans toute sa ténébreuse grandeur. Quiconque à part lui s'y essaierait ne pourrait que s'attendre à devoir le regretter dans les secondes consécutives. Nulle autorité hormis la sienne ne pouvait l'atteindre, et tout ce qu'il entreprendrait en dehors des ordres reçus par son seigneur ne serait que le fruit de son plein gré.

Manifestement, les organisateurs de ce mystérieux championnat ne l'entendaient pas de cette oreille. Aussi prévoyait-il d'ores et déjà d'aller leur en toucher un mot dès que l'opportunité s'en présenterait afin de leur faire comprendre son point de vue par la force s'il le faut. Autant dire que ces perturbateurs ne perdaient rien pour attendre et qu'il aurait tôt fait de leur expliquer son mécontentement de façon on ne peut plus démonstrative une fois qu'ils seraient à sa portée. Mais pour cela, il lui fallait avant tout répondre à leurs attentes, sans quoi il y avait fort à parier qu'ils feraient tout pour prendre la fuite afin d'échapper au retour de flammes – c'était le cas de le dire. Répondre à leurs attentes paraissait donc le meilleur moyen de les approcher pour mieux leur faire passer l'envie de le capturer à son insu pour le convier à participer, qu'il le veuille ou non. Si ce plan était doté d'une certaine mesquinerie et avait tout pour assouvir ses désirs de vengeance, cela ne l'empêchait pas de nourrir une insatiable colère n'ayant de cesse de monter en flèche au fur et à mesure qu'il laissait ses pensées se concentrer sur ce semblant d'enlèvement. Aussi animal qu'il puisse parfois être dans son comportement, il n'était pas une bête de foire...

Le poing partit sans plus attendre, s'incrustant en profondeur dans un mur n'attendant que de le recevoir. Un cratère s'y forma en l'espace d'un instant, le creusant en profondeur tandis que l'initiateur du coup se relevait de toute sa hauteur pour grogner sa rage de plus belle. On ne se jouait pas comme cela de Kagaho, spectre du Bénou de l'étoile céleste de la Cruauté, et il avait désormais à cœur de leur faire passer l'idée qu'il n'était qu'un jouet voué à les divertir. Il n'était pas à leur disposition, pas plus qu'il n'était supposé se donner en spectacle selon le bon vouloir d'un ramassis de pathétiques humains qu'il aurait très volontiers réduit en cendres si son maitre lui en avait donné l'ordre. Malheureusement, il ne pouvait que douter de le retrouver en ces lieux aussi méprisables que ceux qui l'occupaient, et devrait se contenter de l'adversaire qu'on lui proposerait pour se défouler. Qui que ce soit, les chances qu'il avait de finir en charpies une fois que le soldat infernal se serait passé les nerfs sur lui n'étaient pas négligeables. Un geste sec finit de dégager sa main de la paroi qu'elle avait littéralement broyée, et ce sans le moindre mal.

Il fallait voir le bon côté. Quitte à devoir combattre, c'était une fois de plus l'occasion d'arracher une victoire à la gloire de l'empire des ténèbres. Car maintenant qu'il était coincé ici, il n'avait guère plus de choix que celui d'en être le représentant dans l'arène. Et en tant que tel, faillir au combat ne lui était pas permis. Sous aucun prétexte. Il n'y aurait pas d'excuse pour le sauver du déshonneur et des quolibets de ses frères d'armes s'il venait à échouer, même si les circonstances et la précipitation de la rencontre à venir avaient tout pour lui être défavorable. Et ce n'était pas pour lui plaire. Puis, un envoyé des organisateurs vint. Le Bénou refusa sèchement l'équipement conventionnel qui lui était proposé, y préférant de loin le surplis qui ne le quittait jamais ou presque depuis qu'il s'y était lié. Bien qu'il ne puisse reconnaitre aucun autre titulaire que celui qui en avait la garde officielle, tant que ce dernier serait en vie, il peinait à s'en passer. C'était à son sens le certificat de sa renaissance et de ce qu'impliquait cette seconde existence. Aussi ne pouvait-il pas s'en passer si facilement. Après avoir sommairement écrasé contre la première cloison venue ce pénible assistant pour tempérer ses ardeurs, il entreprit de sortir au grand jour où l'attendait déjà son opposant prédestiné...


« Réponds-moi ! Où est-ce qu'on est ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-hoshikei.forumsactifs.com/spectres-d-hades-f2
Cancer no Khaine
■ Nouveau ■
| Simple Mortel |

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 25

Allégeance : Umbra d'Eris
Rangs : Maître
Hierarchie : Sôma d'Ebene

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   Mar 14 Sep - 9:42

Où étaient-ils ? De toutes les questions ou phrases qu’il aurait pu poser le Spectre venait de choisir la plus stupide. Pauvre créature à l’esprit trop étriqué et dévoué à son Dieu pour comprendre la plus évidente des situations. Il en fallait peu pour le déstabiliser visiblement et Khaine comptait bien prendre ça en compte et s’en servir. Son mépris pour la foule environnante se lisait sur son visage. Il ne faisait pas partit de sa race, non. Lui étaient de ceux qui avaient besoin d’un but pour combattre alors que le Cancer lui n’en avait aucun. Fichus fanatiques ! Mais aucun souci, lorsqu’il serait confronté au combat il devrait bien agir. Le Fléau d’Ebène dans une pris une pose théâtrale pour répondre à sa question. La mise en scène était essentielle pour le guerrier d’Eris. Ouvrant en grands ses bras, comme pour embrasser la scène, une lueur lunatique brillait dans son regard alors que sa voix puissante couvrait sans mal les agitations de la foule.

- Où sommes-nous ? Nous somme en le lieu où les hommes deviennent des bêtes ! Où les mortels deviennent des dieux ! Nous verserons notre sang sur le sable de ce Colysée et la foule nous acclamera pour cela ! Mais ne te fais nul inquiétude…Tout ceci ne sera plus qu’un lointain cauchemard lorsque j’en aurai fini avec toi. Et là où je vais t’envoyer…Il n’y a plus de douleur.


Il avait appuyé ses dernières paroles d’un ton particulièrement sinistre. Oh oui il avait envie de lui faire mal. Sa soif de meurtre et de sang transparaissait sur son visage, ses paroles, modifiant l’aura menaçant qui brillait autour de lui. Son armure semblait répondre à son appel et Khaine sentit sa force décupler. Un cosmo des plus monstrueux courrait autour de lui. Jamais auparavant tout lui avait apparu aussi clair et précis. Il était l’instrument du massacre et cela pour son propre plaisir uniquement. Aaah, quel délice se serait lorsqu’il sentirait les os de son adversaire se rompre, son sang éclabousser son visage. Sentir ses forces diminuer à mesure qu’il le frapperait. Le frapper jusqu’à en avoir mal aux doigts. Son désir se transforma en sensation palpable, physique alors qu’il concentrait l’énergie primaire de l’univers dans la paume de sa main droite. Il serait celui qui initierait le premier coup. Des éclairs sombres et ténébreux brillèrent dans sa main pour venir former peu à peu une sphère d’une parfaite couleur de jais. Son visage luisait d’un air extatique alors qu’il se laissait envahir par la sensation de tenir une galaxie au bout des doigts.

La sphère était lourde, irréel et dangereusement mortel. Khaine venait de déformer les lois de la physique et de la gravité sans que son adversaire ne s’en doute un seul instant. L’inconscient. Une vague surgit alors lorsqu’il relâcha la boule de ténèbres.

-Negative Sphere.

Ses lèvres avaient murmuré comme une malédiction silencieuse lancée à son adversaire. Déjà des traits sombres apparaissaient autour de lui alors que la consistance de l’air se changeait brusquement. Le Bénou ne pouvait se soustrait à l’attrait de son attaque qui l’amenait peu à peu à lui, creusant des sillons sur le sol. Le soldat d’Hadès ne tarda pas à être à porter de son poing. Sa vitesse augmentée par son attaque Khaine avait tout son loisir pour enchaîner une nouvelle attaque. Son poing gauche brilla d’une lueur irréelle alors qu’une aura sombre nappait le gantelet de son armure. Ce n’était plus une main humaine à présent mais un poing furieux qui pouvait sans mal percer la roche. Le contact fut puissant et grandiose. Le Cancer sourit lorsque son poing gauche heurta le surplis de son adversaire dans une pluie d’étincelles et un déchaînement d’énergie cosmique.

Il avait visé le ventre avec toute la haine et la férocité dont il pouvait faire preuve. L’impact projeta le corps de son ennemi comme une vulgaire poupée, l’enfonçant profondément dans le sol. Un mince cratère fissura le sol alors que le Fléau d’Ebène s’acharnait une nouvelle fois sur le corps de son adversaire d’un solide coup de pied sur son épaule, espérant lui déboiter l’articulation. L’excitation du combat retomba bien vite et il recula gracieusement pour prendre de la distance. Hors de question de rester à porté de quelqu’un qu’il venait de frapper si durement. S’exposer à une réplique imminente n’était pas l’objectif de Khaine. Il savait que ses coups n’avaient pas blessé gravement le Spectre mais il espérait au moins avoir touché sa fierté. C’est lorsqu’il perdrait ses moyens pour se projeter sur lui que les choses deviendraient intéressantes.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erayn
■ Admin ■
|Gold Cloth du Capricorne|

■ Admin ■|Gold Cloth du Capricorne|
avatar

Masculin Cancer Coq
Messages : 706
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 24

Allégeance : → Saint d'Athéna.
Rangs : → Maitre.
Hierarchie : → Chevalier d'Or.

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)
MessageSujet: Re: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   Mer 15 Sep - 9:51

Contrairement à ce qu'aurait pu croire l'ennemi, Kagaho n'était nullement déstabilisé. Il ne souhaitait que savoir où il se situait géographiquement parlant pour mieux rentrer au bercail une fois qu'il en aurait terminé avec ces consternants jeux. Les humains étaient décidément des êtres on ne peut plus stupides pour décider arbitrairement de la mise en place de ces boucheries publiques auxquelles ils assistaient avec le plus grand plaisir. Une satisfaction malsaine. Et il se ferait une joie d'arracher de ses poings les sourires réjouis qu'il pouvait voir depuis l'épicentre de l'action sur les visages de ceux qui s'apprêtaient à en être les témoins. S'ils étaient tant que cela amateurs de barbarie, tous autant qu'ils sont, il allait leur en donner plutôt deux fois qu'une... À la différence près que ce seraient cette fois eux les acteurs, et qu'il n'y aurait rien d'étonnant à ce qu'ils apprécient bien moins la joute en devant se salir les mains eux-mêmes s'ils avaient à souhait de rester en vie plus longtemps. Des âmes sacrifiées pour apaiser l'indicible fureur qui montait toujours plus haut en lui, en flèche, mieux que n'avaient pu le faire les torrents déchainés et les flots se concurrençant de leurs roulement endiablés au cours du grand cataclysme pour lequel Noé dut bâtir son Arche.

La situation serait la même, à ceci près que nul ne serait épargné étant donné l'absence d'esquif, et que tous périraient sans exception... L'océan évoqué lors de cette antique légende ne serait ni plus ni moins que la mer de sang qui coulerait des plaies de ces innombrables pêcheurs, tués nets dans le creux de cette chaleureuse oisiveté qu'ils n'auraient ainsi pas quittée même à l'instant où ils feraient face à l'obligation d'exhaler leur dernier soupir. Le Bénou en frémissait d'avance de rendre cette sanction qui n'avait d'autre juge que lui-même dans son infinie cruauté. L'idée même d'être un objet jeté dans l'arène pour qu'ils se plaisent à contempler ses efforts de survie le répugnait et ne lui donnait qu'une envie : celle de faire place nette et d'inonder le sable et les galets tapissant le sol qu'il foulait par une immense flaque vermeil qu'il s'évertuerait à créer en les écorchant tour à tour. Une activité qui, à n'en pas douter, saurait remettre les pendules à l'heure et faire comprendre qu'on ne se jouait pas ainsi du Spectre qui avait su acquérir une puissance à celle des Juges en personne. Il n'était pas donné à tous d'égaler la suprématie du triumvirat infernal et à ce titre, l'Étoile Céleste était pleinement en droit d'exiger le respect qui lui était dû.

Tous ploieraient devant lui, brindilles courbées par le vent déchainé qu'expirait son cœur gonflé par une colère abyssale... Celle qui régissait toute chose en lui et dans son monde depuis son second éveil, celui qui l'avait finalement changé en ce monstre, ce démon de feu dont les yeux ne sont en mesure d'accorder aucune parcelle de grâce, et ce à quoi que ce soit... Il n'était plus homme et s'était changé en créature infernale, jouant de ses flammes pour réduire en cendres un monde abject. Car la mort est délivrance et qu'il n'avait de plus sain passe-temps que d'écouler celui-ci à la semer aux quatre vents, n'épargnant ni femmes ni enfant. Et cela, nul doute que le faire comprendre à ce pitoyable philosophe de pacotille afin de lui faire ravaler ses beaux discours ne serait pas de trop, loin s'en faut. Oui... Cette banale interrogation n'était que la progéniture de cette insondable colère qui avait émergé du plus profond de ses entrailles et allait se mêler à la noirceur de son feu pour fondre, identiquement à l'oiseau de proie qu'était son maitre, sur la frêle carcasse de cet impudent qui avait osé paraitre face à sa grandeur assassine.

« Tu vas me le payer ! »

Ayant craché ces quelques mots annonciateurs de lourds tourments, il s'empara sans plus attendre de la cheville de son agresseur, quittant l'étau de pierre qui lui avait été forgé à même le sol par la succession d'attaques subies. Sa poigne se raffermit jusqu'à lui assurer une prise complète sur le membre adverse qu'il s'acharna à presser, et ce dans le but avoué d'en entendre venir un craquement sinistre. S'il avait cru pouvoir s'éloigner si librement de celui dont l'attaque était réputée la plus rapide parmi les Spectres, il se méprenait et n'allait pas tarder à comprendre sa douleur. Une flamme maléfique dardant au plus loin de ses prunelles rougies par le sang des victimes, Kagaho laissa les braises remonter le long de son bras, puis poursuivre leur ascension le long de la jambe du Cancer de Lerne. Si ce dernier ne s'empressait pas de s'en défaire, cette partie de lui ne serait bientôt plus que noir charbon, et s'en servir en pareil état ne pourrait qu'être fortement compromis...


L'expression mauvaise qu'affichait désormais l'auteur de cette brûlante réplique ne pouvait être bon présage pour qui que ce soit, de même que le rude cosmos qui s'échappait désormais par tous les pores de sa peau aussi naturellement qu'on laisserait échapper une respiration. Ce qui n'était en soi pas une erreur, puisque c'en était également une... Celle de son âme, aussi avilie soit-elle par les forces ténébreuses qui en avaient pris possession voilà fort longtemps. Mais c'était désormais de l'histoire ancienne, celle présente voulant qu'il ne fasse qu'une bouchée de cette cible mouvante aussi obscure que lui-même pouvait l'être. Mais qu'importe tout cela, car son intention était ailleurs... Sans relâcher le moins du monde sa poigne, le soldat infernal concentra sa brutalité en un coup unique porté du coude et visant à rompre le tibia de ce malheureux, afin de lui apprendre qu'on ne s'en prend pas impunément à un éminent membre de l'élite de l'empire des ténèbres.

« Hors de mon chemin ! »

Ce disant, il relâcha son opposant sans se faire prier, ne pouvant qu'estimer que sa tentative de fracture avait porté ses fruits alors qu'une fois de plus son énergie interne enflait et fusait en tous sens, aussi incontrôlable que son propriétaire. On ne pouvait qu'y voir une troublante ressemblance, tant là que par le maléfice qui semblait avoir pris possession de ce flux émanant de son être mieux que si l'on y avait ouvert une vanne ne pouvant être refermé. La source du malheur prochain de ce triste sire, sans nul doute possible, et cette vérité n'allait plus pouvoir attendre pour devenir réalité. Aussi, l'astre de la Violence se hâta de propulser en sa direction une trombe plus noire que ce qu'il pouvait lui rester de cœur, l'incendiant littéralement et ce sans compter pour l'évincer au plus vite de sa quête de vengeance, soif insatiable. Il n'en fallut pas plus pour que dans l'arène se dresse une forme bien connue de quiconque s'intéresse à l'Égypte antique et ses mœurs les plus occultes... La cérémonie allait pouvoir commencer, et nul besoin de se demander qui en serait l'invité d'honneur.

¸,¤°´`°O¸.°´`°¤

Attaque Cosmique -» Crucify Ankh {40 HP dégâts & Paralysie} -°» Cible : Cancer no Khaine
Attaque Physique -°» Cible : Cancer no Khaine

HP .:° 175 { 200 - 25 }
CS .:° 160 { 200 - 40 {Crucify Ankh} }

Revenir en haut Aller en bas
http://saint-seiya-hoshikei.forumsactifs.com/spectres-d-hades-f2
Cancer no Khaine
■ Nouveau ■
| Simple Mortel |

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 25

Allégeance : Umbra d'Eris
Rangs : Maître
Hierarchie : Sôma d'Ebene

Fiches Personnage
HP:
200/200  (200/200)
CS:
200/200  (200/200)
PA:
70/70  (70/70)

MessageSujet: Re: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   Ven 17 Sep - 12:32

Rapide. Khaine avait visiblement jugé un peu trop vite son adversaire. Celui-ci avait saisi sa cheville dans une détente fulgurante. Broyant son articulation dans l’étau d’acier qu’était sa poigne. Le Cancer grimaça sous la douleur subite mais son armure d’Ebène ne fléchit pas, protégeant efficacement son porteur. Néanmoins rester ici prisonnier à la merci de son ennemi n’annonçait rien de bon. Il fallait qu’il se dégage et vite. Le guerrier d’Eris essaya piteusement de se défaire de l’étreinte du Spectre. Sa poigne ne fit que s’accroître et il grimaça furtivement lorsqu’il jugea que son articulation ne tiendrait pas longtemps face à un tel déchaînement de force pur. Ainsi là était le projet de son adversaire : lui briser les membres. Intelligent. Mais il sous-estimait grandement la résistance de son armure. Cependant il pouvait sentir sa cheville qui s’engourdissait au fur et à mesure et Khaine su que cela serait un désavantage futur qui pourrait lui entraîner une blessure mortelle. Le Fléau d’Ebène sursauta une nouvelle fois lorsqu’une chaleur intolérable vint entourer sa cheville prisonnière. Le feu. Un élément tout à fait adapté pour représenter le tempérament bouillant du Spectre.

Khaine fixa d’un œil inquiet les flammes montant le long de sa jambe. Il pouvait sentir la morsure du feu et l’odeur de sa chair grésillant sous la protection de son Sôma d’Ebene. Un souvenir traversa sa mémoire, comme un trait de glace. Il se vit dévoré par les flammes dans un puits de ténèbres. Cette brève réminiscence enfoui de son passage aux Enfers ralluma une étincelle de peur dans son esprit. Une peur vite étouffé par le sang-froid du soldat d’Eris qui se concentra pour ignorer la douleur et mobiliser ses forces pour se dégager de cette fournaise. Mais la volonté du laquais d’Hadès à briser sa jambe semblait l’emporter sur la sienne. Pourquoi le feu ne l’atteignait pas ? Alors qu’il tentait une nouvelle fois d’échapper à cette menace une douleur fulgurante traversa son tibia

-Espèce de…

Son cri rageur fut étouffé par la nouvelle vague de souffrance qui le traversa. Le coude de son adversaire venait de lui briser la cheville, le jetant au sol, privé de son appui. Ignorant sa jambe inutile, Khaine recula vivement de cet adversaire qui même blessé se révélait décidément furieusement gênant. Son ennemi s’était déjà relevé et un cosmos sombre et brûlant l’entourait. La violence et la furie était palpable autour de lui. Le tueur d’Eris savoura cette sensation de haine dirigé vers lui. Un rideau de flammes plongea sur son corps brisé. Le vide vint en premier puis le torrent de douleur s’abattit enfin sur chaque parcelle de son corps. Le Fléau d’Ebene pouvait sentir sa peau se craquelé au contact de cette chaleur intolérable. Le feu insatiable semblait le dévorer. Enfin les flammes se retirèrent comme le ressac d’une vague, laissant Khaine écrouler et fumant de toute part.

Ses membres ne semblaient plus lui obéir. Comme muré dans son amure soudain si lourde et rigide, le Cancer ne pouvait esquisser le moindre mouvement. *Paralysé… * le mot fusa dans son esprit et il lança un regard haineux à son adversaire. Le Spectre s’avançait vers lui sans qu’il ne puisse faire le moindre geste. Voilà qui était pour le moins…gênant. Ses sens et ses nerfs révoltés par le passage de l’ouragan de feu étaient en alerte. Il pouvait sentir la clameur de la foule excitée…elle était si distante cependant. Ouvrant son esprit à l’univers, son armure brilla d’une nouvelle lueur alors qu’il ressourçait son cosmos. Seule l’énergie cosmique pouvait lui permettre de continuer ce combat à présent. La douleur s’estompa progressivement à mesure que son énergie lui revenait pour venir soigner ses blessures et panser ses plaies. Il sentit sa peau calcinée se cicatrisé sous l’effet de ce baume surnaturel. Enfin son articulation se ressouda et il s’il savait qu’il pouvait de nouveau marcher il n’arrivait cependant plus à exercer le moindre mouvement.

-Les Spectres d’Hadès sont-ils si lâches qu’ils éprouvent le besoin de paralyser leur proie avant de les attaquer à présent ?

Dit-il d’une voix où perçait la moquerie. Mais aussi méprisant qu’il pouvait se montrer, il se trouvait à présent dans une bien fâcheuse posture.

----------------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Duel Cancer no Khaine vs Benū no Kagaho]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Duel dans les champs ...
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» [RP: Premier Tour] Duel Rems vs Rheanne
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]
» 1st NTW3 *DUEL* Tournament

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya :: Les prémices :: Création d'un personnage :: Présentations-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com